UNIVERSITE FHB-COCODY : De 90 mille à 590 mille de frais d’inscription, la raison a quitté l’administration. Les orphelins et démunis sacrifiés


Le coût des frais d’inscription dans les Ecoles Doctorales de l’Université Félix Houphouët-Boigny (UFHB) a subitement été multiplié par 6 ! Ainsi l’Université de Cocody fait-elle encore parler d’elle. Après le coup théâtral des cours en ligne, le professeur Abou Karamoko et son Conseil ont encore frappé.


Cette inimaginable augmentation est enveloppée par ‘’les nécessités du service’’ ont-ils précisé.  Ainsi l’inscription au Doctorat est passé de 90000 francs à 590000 f CFA pour les non-salariés nationaux (donc des étudiants sans revenus mensuels).  Mais enfin pour quelles ‘’nécessités de quel service ?’’

 L’adoption du système LMD était censée être ‘’la nouvelle Jérusalem’’, une porte vers le salut. Il devait conduire à l’amélioration de l’enseignement supérieur. Mais c’est allé de mal en pis. Les amphis sont des « fours » à cause des effectifs pléthoriques. Il n’y a pas de climatiseurs, pas de micros. Les bancs ont vieilli.

Conçus à l’origine pour recevoir entre 6 et 10 étudiants, ces bancs reçoivent souvent plus de 15 étudiants. Certains s’asseyent dans les allées, les rangées. Ils emplissent les estrades et sont assis à même le sol, dans les herbes. Les étudiants avancent en travaillant dans des conditions précaires.

 Malgré les faibles moyens dont ils disposent, ils subissent sans rechigner par rapport au manque d’infrastructures adéquates pour leur apprentissage, les coûts exorbitants de certains manuels, le surplus d’heures… Nonobstant cela, l’administration n’est pas convaincue de leur désir de vouloir réussir au point de pousser loin le bouchon par l’augmentation des frais d’inscription pour des soi-disant besoins de service.

La pilule pourrait passée si les arguments étaient en béton. Malheureusement ! Ils ne tiennent jamais compte des réalités quand ils prennent leurs décisions. Non seulement ils retardent inutilement les étudiants mais en plus ils augmentent les frais. Le système LMD (Licence-Master-Doctorat) se fait en 08 années : 3 années pour la licence, 2 années pour le Master et 3 années pour le Doctorat. Ça, c’est le cursus normal. Cependant notre très chère Université a ses propres critères ! Avec un peu de chance vous ferez votre seconde année de Master en 3 années et le Doctorat en 7 années.

Des années auparavant les étudiants des grandes écoles et universités privées étaient obligés de terminer leurs cursus à l’Université publique mais aujourd’hui, ils n’y songent même pas. Certains parents (pour ceux qui en ont les moyens) préfèrent envoyer leurs enfants dans ces écoles qui peuvent coûter les yeux de la tête juste pour empêcher que leurs enfants subissent les conditions désastreuses d’apprentissage qu’offre l’Université Félix Houphouët-Boigny.


A LIRE AUSSI ://REPRISE DES COURS : le Conseil de l’université rallonge les soucis étudiants. Questions au professeur Abou Karamoko


Qu’en est-il de ceux qui n’ont pas les moyens ? Ces enfants de familles modestes ? Ces orphelins ? Même s’ils avaient le désir ardent de continuer jusqu’au doctorat, ils vont devoir se rendre à l’évidence : l’école ce n’est pas pour les pauvres… Etudiants, parents, professeurs tous sont choqués par cette décision.

« Par décision des autorités académiques de notre Université, l’inscription en thèse passe désormais de 90 mille à presque 600 mille. Je suis à la fois indigné et révolté par une telle mesure, qui va mettre fin aux rêves de plusieurs de nos étudiants brillants, promis pourtant à un bel avenir ! Comment expliquer et comprendre que l’école de la République qui nous a tous donné notre chance soit devenue un instrument de discrimination entre riches et pauvres ? Je dis non ! », dénonce le Professeur Mambo Paterne sur sa page facebook.

Si l’on se plaint des cas des étudiants nationaux, les salariés ou non, les cas des étudiants de la zone UEMOA et ceux hors de cette zone sont encore plus à plaindre. Le professeur Abou Karamoko et son Conseil ont décidé que leurs frais d’inscription devraient varier entre 800 mille francs et 1 million 200 mille francs CFA. L’Université publique est devenue un luxe avec Abou Karamoko!

Que fera le gouvernement ? Va-t-il laisser cette énième méprise de Abou Karamoko s’accomplir comme il en a pris l’habitude.


Sheilla Diomandé.

4 pensées sur “UNIVERSITE FHB-COCODY : De 90 mille à 590 mille de frais d’inscription, la raison a quitté l’administration. Les orphelins et démunis sacrifiés

  • 21/06/2020 à 14:48
    Permalink

    You’ve made some decent points there. I checked on the internet to learn more about the issue and found most individuals will go along
    with your views on this web site.

    Répondre
  • 20/06/2020 à 03:02
    Permalink

    Pretty great post. I just stumbled upon your weblog and wanted to mention that I’ve really
    loved surfing around your weblog posts. After all I will be subscribing in your rss feed and I hope you write once more soon!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

UNIVERSITE FHB-COCODY : De 90 mille à 590 mille de frais d’inscription, la raison a quitté l’administration. Les orphelins et démunis sacrifiés

par Civnewsafrik temps de lecture: 3 min
4