CÔTE D’IVOIRE : l’Union interparlementaire exige la libération de la dizaine de députés ivoiriens en détention sans condition


Les lignes bouges pour la dizaine de députés ivoiriens pro-Soro emprisonnés depuis 23 décembre 2019 suite au déroutage sur Accra de l’avion qui ramenait Guillaume Soro en Côte d’Ivoire après plusieurs mois à l’extérieur.    En effet, agacés par les violations des droits fondamentaux desdits parlementaires, dans le cadre de l’exercice de leur mandat parlementaire, l’Union Interparlementaire dont la Côte d’Ivoire est un des membres actifs, hausse le ton, couche sa colère sur un document, saisit le comité des Droits de l’Homme des parlementaires et somme les autorités ivoiriennes de les élargir.


C’est le lieu de souligner que l’Union interparlementaire ou UIP est l’organisation mondiale des parlements des États souverains. Créée en 1889, elle est la plus ancienne des institutions internationales à caractère politique et est présidée par la parlementaire mexicaine, Gabriela Cuevas Barron.

Les détenus pro-Soro dont la dizaine de parlementaires, objet de la requête de l’UIP

C’est cette institution mondiale qui, face à l’intransigeance du régime RHDP d’Alassane Ouattara, hausse le ton et exige la libération sans condition des députés pro-Soro qui totaliseront au 23 juin 2020 six mois de détention au moins……..

.….LIRE LA SUITE

13 pensées sur “CÔTE D’IVOIRE : l’Union interparlementaire exige la libération de la dizaine de députés ivoiriens en détention sans condition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CÔTE D’IVOIRE : l’Union interparlementaire exige la libération de la dizaine de députés ivoiriens en détention sans condition

par Civnewsafrik temps de lecture: 1 min
13