BURKINA-FASO : le capitaine Ibrahim Traoré officiellement Président du Faso, la suspension de la constitution levée (l’intégralité de la déclaration)

Au terme du coup d’Etat intervenu le 30 septembre 2022  et qui a consacré la démission  du lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba,  le 02 octobre,  le capitaine Ibrahim Traoré a pris la tête du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR). Ce mercredi 5 octobre 2022, l’Acte fondamental du Mouvement a été décliné. Le Capitaine Ibrahim Traoré assume désormais et officiellement les fonctions de Chef de l’Etat en attendant l’adoption de la Charte de la transition. La suspension de la Constitution est levée. Nous vous proposons l’intégralité de l’Acte fondamental.

En savoir plus

MALI/MINUSMA : inquiets, plusieurs pays hésitent et veulent diminuer leur contribution

Faire le point sur les conditions de sécurité des contingents de casques bleus actuellement déployés au Mali : telle est la mission à laquelle doit faire face l’ONU en cette première quinzaine d’octobre.

En savoir plus

BURKINA : le capitaine Ibrahim Traoré reçoit le soutien de l’armée et attend une délégation de la CEDEAO ce 3 octobre

A peine le coup d’état consommé que la communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest dépêche une délégation au Burkina. Cette délégation est conduite par la ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères de la Guinée Bissau, Mme Suzi Carla.  Ci- joint le communiqué de la CEDEAO. Par ailleurs et pour aller en rang serré face à la mission de la CEDEAO, l’armée burkinabè fait construit son unité.  Le capitaine Ibrahim Traoré a reçu le soutien des différents  corps d’armée. 

En savoir plus

BURKINA : Damiba a démissionné à 7 conditions, le capitaine Ibrahim Traoré appelle au calme et consolide son pouvoir

Après 24 heures de confusion, le Burkina Faso retrouve peu à peu la quiétude. En cause : le colonel Paul Henri Sandaogo Damiba a renoncé à reconquérir le pouvoir. Mieux, il a démissionné en posant 7 conditions.  Ouvrant ainsi le boulevard  au pouvoir du capitaine  Ibrahim Traoré.

En savoir plus

BURKINA : Damiba renforcé parle de reconquête, I. Traoré en difficulté, le chef d’Etat-major inquiet, la médiation des religieux et Mogho Naaba échoue, la confusion s’installe

En débit de sa prise de pouvoir au terme d’une déclaration sur les antennes de la Radiotélévision Burkinabé (RTB), le capitaine Ibrahim Traoré rencontre d’énormes difficultés pour s’imposer aux forces multiformes en face. La confusion s’installe.

En savoir plus

BURKINA FASO : revendications militaires ou Coup d’état ? La présidence de la transition, théâtre des opérations, le Burkina retient son souffle

La situation Burkinabè devient inquiétante, des bruits de bottes suivis des coups de feu  ont été entendus ce vendredi 30 septembre 2022 depuis l’aube dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou, près de la présidence et le Camp de Baba Sy. La situation reste confuse pour l’instant.

En savoir plus

SANCTIONS CEDEAO /GUINEE : l’axe Bamako-Conakry contre la CEDEAO se renforce ; le Mali dit « NON » aux sanctions contre la Guinée

Au sommet extraordinaire de la CEDEAO à l’ONU, le 22 septembre dernier, l’instance régionale avait résolu  d’un ensemble de sanctions contre les autorités militaires, animatrices de la transition politique guinéenne. Pour les autorités militaires du Mali, « l’objectif de la CEDEAO est d’améliorer les conditions des populations et non d’imposer des sanctions contre productives les affectant ». D’où la  « solidarité indéfectible exprimée à la Guinée et son ferme soutien au peuple frère guinéen et au gouvernement de la république guinéenne ».  C’est à juste titre que le Mali refuse d’appliquer les sanctions d la CEDEAO contre la Guinée.

En savoir plus

CEDEAO/MISSION/HAUT NIVEAU/ MALI: les Présidents Nana Akufo-Addo, Faure Gnassingbé et Adama Barro seront enfin au Mali; Macky Sall abandonne

Après un premier report de leur arrivée au Mali, comme résolu  par le sommet extraordinaire de la CEDEAO tenu en marge de la 77è session de  l’assemblée générale des nations Unies à new York, les Présidents Macky Sall,  Nana Akufo-Addo et  Faure Gnassingbé, membre de la délégation de haut niveau de la CEDEAO, seront bel et bien ce jeudi 29 septembre à Bamoko.

En savoir plus

46 MILITAIRES AU MALI : « Sont-ils des militaires, des militaires ivoiriens et à quel ordre obéissaient –ils ? Pourquoi l’assemblée nationale n’enquête pas ? », Laurent Gbagbo

Au moment où l’affaire des 49 devenus 46 militaires détenus au Mali prend une tournure, on ne peut plus délicate, susceptible de froisser le bon voisinage entre les peuples ivoirien et malien, il est de bon alois que les ivoiriens sachent avec objectivité qui sont les 46  militaires et pourquoi sont-ils encore détenus au Mali. Une situation qui est en train de conduire les autorités ivoiriennes  et maliennes  au bord de l’affrontement. Un affrontement qui, s’il est acté, ferra de nombreuses victimes collatérales.

En savoir plus
error: Content is protected !!