CÔTE D’IVOIRE–BURKINA : deux gendarmes ivoiriens arrêtés en territoire Burkinabé et détenus à Ouagadougou

Deux gendarmes ivoiriens de l’escadron de la gendarmerie de Bouna ont été arrêtés en territoire Burkinabé sur un site d’orpaillage clandestin appelé « Kouamé Ya », le 19 septembre 2023. Depuis, ils y sont détenus. Des contacts ont été établis et une médiation est en cours  pour obtenir la libération des gendarmes ivoiriens. Ci-dessous le message du commandant du secteur Est aux autorités de la Défense ivoirienne. 

En savoir plus

MALI/BURKINA FASO/NIGER : la charte du Liptako-Gourma instituant l’Alliance des États du Sahel signée par les Présidents Assimi, Traoré et Tchiani

La Charte du LIPTAKO-GOURMA, instituant l’Alliance des États du Sahel entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger, a été signée par les présidents Assimi Goïta, Ibrahim Traoré, et Abdourahamane Tchiani et fait l’objet d’une conférence de presse ce samedi 16 septembre animée par Abdoulaye DIOP, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

En savoir plus

BURKINA-FRANCE : l’attaché de défense français, Emmanuel Pasquier, et son personnel déclarés persona non grata à Ouaga

Les autorités  militaires du Burkina Faso ont déclaré persona non grata l’attaché de défense de l’ambassade de France à Ouagadougou, Emmanuel Pasquier, et tout le personnel du bureau militaire français. Ils ont deux semaines pour quitter le territoire. Ci-joint le communiqué de Burkina.

En savoir plus

NIGER/MALI/BURKINA : la France de Macron suspend toute coopération en matière culturelle, enseignement supérieure et recherche avec Niamey, Bamako et Ouaga

Coup sur coup, la France  vient suspendre sa coopération en matière culturelle, en matière  d’enseignement supérieur et de recherche, de mobilités étudiantes y compris les bourses avec le Mali, le Burkina et le Niger.  Et ce, sur instruction de l’Elysée, donc de Emmanuel Macron.

En savoir plus

NIGER : Niamey dénonce les accords de coopération militaire avec Cotonou pour ”le stationnement de mercenaires français/CEDEAO” au Bénin

« Pour avoir autorisé le stationnement de militaires mercenaires  et du matériel de guerre dans la perspective d’une agression voulue par la France en collaboration avec certains pays de la CEDEAO contre notre pays, le conseil national pour la sauvegarde de la patrie et le gouvernement nigérien dénoncent l’accord de coopération militaire  avec le Niger du 11 juillet 2022 », ont décidé les autorités militaires de Niamey. 

En savoir plus

COUP D’ETAT/ GABON : le Général Brice Oligui, cousin d’Ali Bongo, patron de la Garde Républicaine, nouvel homme fort du Pays

Des militaires ont annoncé, ce mercredi 30 août, sur la chaîne de télévision Gabon 24, mettre “fin au régime de Ali Bongo en place” au Gabon. Les résultats officiels de la présidentielle du samedi 26 août venaient tout juste de consacrer la victoire du président Ali Bongo, au pouvoir depuis 14 ans, par un score de 64,27 % des voix contre 30,77 % pour son principal rival Albert Ondo Ossa, qui avait dénoncé des “fraudes orchestrées par le camp Bongo” deux heures avant la clôture du scrutin samedi.

En savoir plus

CEDEAO/MACRON MENACE: « Si la CEDEAO abandonne Bazoum, tous les présidents de la région sont conscients du destin qui leur sera réservé »

A la conférence des ambassadeurs français qu’il a animée, à Paris, ce lundi 28, le président, Emmanuel Macron, a refusé tout “paternalisme” mais aussi toute “faiblesse” en Afrique, alors que le Sahel fait face à une “épidémie de putschs”. Aussi a-t-il menacé les chefs d’Etats de la CEDEAO quant à « la  faiblesse que d’aucuns ont montré à l’égard des putschs précédents. Aussi les a-t-il menacé « Si la CEDEAO abandonne le Président Bazoum, tous les présidents de la région sont conscients du destin qui leur sera réservé ».

En savoir plus

NIGER : Sylvain ITTE, l’ambassadeur de France, sommé de quitter le pays sous 48 heures, la France proteste

Le gouvernement nigérien dirigé par le général Abdourahmane Tchiani, a annoncé vendredi 25 août 2023, l’expulsion du représentant de la France dans le pays et lui donne deux jours pour quitter le territoire nigérien, a indiqué un communiqué du ministère des affaires étrangères nigérien.

En savoir plus
error: Content is protected !!