CPI/CONDITIONS DE LIBERATION DE LAURENT GBAGBO ET BLE GOUDE : Ouattara désormais seul contre tous


Image saisissante d’unité autour de Noel Akossi Bendjo,  ce 06 février 2020, à la Haye, pour demander comme  un seul homme, le retour en Côte d’Ivoire de l’ancien président Laurent Gbagbo et de son ex-compagnon de prison, Charles Blé Goudé. On peut le dire, un nouvel ordre s’instaure en Côte d’Ivoire avec Alassane Ouattara qui a réussi l’exploit de se mettre à dos tout le monde. Désormais, seul contre tous.


Depuis leur acquittement prononcé en janvier 2019, c’est bien la première fois que la Côte d’Ivoire, à l’exception des tenants du régime, se retrouve aux côtés des deux hommes à la Haye, ce 06 février 2020, à la faveur de l’audience de révision de leurs conditions de libération. Noel Akossi Bendjo, secrétaire exécutif à l’organisation et à la mobilisation du PDCI-RDA, dans le rôle du porte-parole d’un jour.

Faire entendre la voix de la paix

A ses côtés, le Professeur Georges Armand Ouegnin de EDS, le Dr. Issa Malick Coulibaly, le professeur Sébastien Danon Djédjé, pour ne citer que ceux-là. Ayant effectué le déplacement de ce jour, Pascal Affi N’guessan, président statutaire du FPI, des anonymes également de tout bord politique et de toutes les régions du pays. Ils sont vénus faire entendre leur voix. La voix de la paix. La voix de la Côte d’Ivoire qui ne désire qu’une chose : se réconcilier et se retrouver. 

Réclamer le retour du président Laurent Gbagbo et du ministre Blé Goudé en Côte d’Ivoire 

 « Notre mobilisation de ce jour a un unique objectif. Un objectif fort : réclamer le retour du président Laurent Gbagbo et du ministre Blé Goudé en Côte d’Ivoire », lâchera l’ancien maire du Plateau comme pour rappeler et situer le contexte. Avec verve, il poursuivra, « Je suis porteur des chaleureuses salutations du président Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, président de la plateforme CDRP. Son soutien au président Laurent Gbagbo et au ministre Charles Blé Goudé est totale et sans ambiguïté en ce moment pénible d’injustice qui leur est imposé ».

Ce message doit être entendu par la CPI !

Dans ses envolées, il martèlera ; « Il leur faut regagner la Côte d’Ivoire où tous les Ivoiriens et toutes les Ivoiriennes les attendent pour célébrer et sceller la réconciliation et la paix. On ne peut pas gagner le défi de la réconciliation tant que le président Laurent Gbagbo et le ministre Charles Blé Goudé seront hors du pays. Sans eux, les clivages sont condamnés à toujours s’accentuer. Ce message doit être entendu par la CPI. Ce message doit également retentir au palais d’Abidjan ».

Rien ne va au pays

Avant de tirer la sonnette d’alarme sur les risques encourus par le pays ; « Le drame qui se joue dans notre pays et les germes d’une crise à venir sont palpables. Tous les ressorts d’un Etat de droit sont rompus. Les opposants politiques sont emprisonnés ou sont contraints à l’exil. La justice est aux ordres du pouvoir. Rien ne va au pays ».

Poursuivre les efforts de rapprochement et de collaboration

C’est par une adresse à l’opposition et au peuple de Côte d’Ivoire qu’il terminera son message ; «  Dans cet environnement aussi délétère que préoccupant, les partis politiques et les plateformes de l’opposition doivent poursuivre leurs efforts de rapprochement et de collaboration. Ils doivent constituer un modèle de cohésion et de résistance face aux dérives que nous subissons. Devant l’inflexibilité et le durcissement du pouvoir en Côte d’Ivoire, les Ivoiriens doivent se rassembler et œuvrer dans la solidarité et la cohésion pour mettre fin à ce régime. Nous croyons que le grand peuple de Côte d’Ivoire saura trouver en lui-même l’esprit de résistance qui lui ouvrira le chemin de sa propre libération et permettra l’instauration d’une vraie démocratie en Côte d’Ivoire ».


Y.T


219 thoughts on “CPI/CONDITIONS DE LIBERATION DE LAURENT GBAGBO ET BLE GOUDE : Ouattara désormais seul contre tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.