AFFAIRE 30 MILLIARDS DE LA BANQUE MONDIALE POUR LES CNI : la grogne enfle dans les couloirs de la Banque à Washington


En dépit du démenti produit par la représentation de la Banque mondiale à Abidjan, l’affaire des 30 milliards de F CFA destinées au financement de l’opération d’identification en Côte d’Ivoire, commence à faire des vagues dans les couloirs de l’institution à Washington.


C’est un fonctionnaire de la Banque mondiale, de passage à Paris, en début de semaine, qui livre l’information mezza voce. Le démenti produit par la représentation locale de l’institution ne serait pas du goût du siège. Si aucune réaction officielle n’est, jusqu’à présent, intervenue du côté du 1818 H Street, NW Washington, DC 20433, il n’en demeure pas moins que l’affaire des 30 milliards de FCFA destinée à l’identification en Côte d’Ivoire suscite le mécontentement. « On est curieux de savoir l’utilisation qui en a été faite », révèle notre source qui affirme que cela ne passera pas par perte et profit.

Accusation et démenti

Au cours d’une conférence de presse qu’il a animée au siège de son parti, à Cocody, le 28 février 2020 ; Maurice Kacou Guikahué a révélé que la Côte d’Ivoire avait bénéficié de la part de la Banque mondiale, d’un financement à hauteur de 30 milliards de F CFA dans le cadre de l’opération  d’identification. Une opération  pour laquelle les demandeurs doivent payer 5000 F CFA. Depuis, le Secrétaire exécutif du PDCI-RDA n’en démord pas. Allant jusqu’à exiger un débat public reporté sine dine par la télévision nationale. Bien que les allégations du premier animateur du parti de Bédié aient  été démenties le 1er mars 2020 par l’antenne ivoirienne de l’institution ; Guikahué n’est pas inquiété par la justice ivoirienne.

Des documents qui questionnent la crédibilité de la Banque mondiale

 Dépuis, une série de documents et articles de presse exhumés consécutivement au démenti, questionnent la crédibilité de la Banque mondiale.  Papa Demba Thiam,  un ancien fonctionnaire de l’institution a enfoncé le clou en commentant le contenu d’une étude qui indique que ; « Une partie de l’aide aux pays pauvres est détournée par les élites africaines qui placent l’argent dévoyé dans les paradis fiscaux… »  Ci-joint le lien de l’article.  https://limametti.com/la-corruption-est-a-la-banque-mondiale-papa-demba thiam/?fbclid=IwAR2FHUogF7u8uYv34Cd9btNQyUrihrUq20MRnl7GAZt-pymssuzAtQegbVg.


Y.T

One thought on “AFFAIRE 30 MILLIARDS DE LA BANQUE MONDIALE POUR LES CNI : la grogne enfle dans les couloirs de la Banque à Washington

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.