SITUATION SOCIO-POLITIQUE : Une Sénatrice RHDP met en garde contre toute violation de la constitution


Dans un post sur les réseaux sociaux, le weekend écoulée, la sénatrice Mah Sogona Bamba a mis en garde les partisans du régime contre toute violation de la loi fondamentale. Un plaidoyer resté sans suite ce 09 mars. Les parlementaires pro-Ouattara ayant décidé d’ignorer son appel.


 « Ce n’est pas parce qu’on est proche du pouvoir ou du RHDP qu’on doit tout se permettre, dire et faire tout ce qui n’est pas légal ou politiquement… disons démocratiquement correct (…). Au contraire c’est à nous qui sommes au pouvoir de donner le bon exemple en respectant la loi, la Constitution, nos institutions, les exigences démocratiques (…). Nous devons tenir partout un discours politique républicain, responsable et surtout apaisé (…). Attention ! Aujourd’hui, tout s’enregistre, tout se note…tout se partage et à travers le monde entier. Le RHDP n’est pas au-dessus de la loi (…), il n’est ni l’État ni la République (…) s’en réclamer ne suffit pas à faire de nous des princes, des citoyens supérieurs aux autres et non justiciables », a signé la Sénatrice RHDP sur les réseaux sociaux. Une voix de la raison dont ont décidé de s’affranchir doublement  les partisans du régime. A l’occasion du vote de l’autorisation de modification de la constitution ce 09 mars 2020, à Yamoussoukro et d’une manifestation d’une cinquantaine de femmes à Abobo pour protester contre la décision du président de la République, conformément à la loi, de ne pas se porter candidat à un 3ème mandat.

Coutumière du fait Mah Sogona Bamba, est l’une des rares au sein du clan présidentiel à garder sa liberté de parole. Osant interpeller parfois publiquement le chef de l’Etat, Alassane Ouattara sur ses dérives.


Y.T

Commentaires