LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS À LA MACA : le danger qui guette les détenus


Depuis le 17 mars, les autorités pénitentiaires de la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) ont arrêté une série de mesures dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. L’une d’entre elles est particulièrement porteuse de menace pour les détenus et le monde extérieur.


Pendant un mois, à partir de 17 mars 2020, les pensionnaires de la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan seront privés de visite. Cette décision du régisseur de la Maca s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Toutefois, pour assurer le ravitaillement en vivres et non vivres des détenus, le dépôt des colis est autorisé.

A charge pour les gardes pénitentiaires de les faire parvenir aux destinataires. En ce qui concerne les nouveaux détenus, ils sont placés en isolement pour une durée de 48 heures. Une décision qui intrigue. La norme étant partout ailleurs de 14 jours. Une personne contaminée est susceptible de propager le virus autour d’elle et de le transmettre aux prisonniers en fin de peine…


Y.T

One thought on “LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS À LA MACA : le danger qui guette les détenus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.