COVID-19/INTERDICTION DES RASSEMBLEMENTS : Bictogo déchire les instructions de Ouattara


Sous prétexte d’une cérémonie de remise de dons à la population d’Agboville, le 29 mars 2020, Adama Bictogo, le directeur exécutif du RHDP a déchiré et jeté à la poubelle les dernières instructions du président de la République, en date du 23 mars.


Après l’épisode de l’Injs, Adama Bictogo a une nouvelle fois  récidivé le 29 mars à Agboville. Prétextant une cérémonie de dons à la population, il a déchiré les instructions du président de la République en date du 23 mars.

Mise en garde

« Je voudrais…condamner les actes d’indiscipline et les cas d’exception qui ont perturbé le démarrage des opérations de mise en quarantaine, à l’INJS, des ressortissants ivoiriens et des résidents permanents non ivoiriens à leur entrée sur le territoire ivoirien. Je voudrais réaffirmer que nous sommes tous égaux devant la loi et devant la maladie. Par conséquent, je n’accepterai pas que cela se produise à nouveau. » Avait mis en garde Alassane Ouattara. Un avertissement malheureusement tombé dans des oreilles de sourd. Habitué des passe-droits, le député d’Agboville commune a réuni à sa résidence privé, le 29 mars, plus d’une cinquantaine de personnes. Des présidents de jeunesse des quartiers et des villages, des présidents d’associations de la commune, des guides religieux, notamment.

L’indignation du CROAT

Une initiative qui a fait réagir la Cellule de Réflexion et Observatoire de l’agneby Tiassa ( CROAT). « Le CROAT a constaté que durant toute la matinée de ce dimanche 29 mars 2020, un important rassemblement non contrôlé de personnes sans masque ni gants pour la plupart a eu lieu à l’occasion des dons de Mr le Député d’Agboville commune. » S’est indignée la cellule. Afin d’éviter que une multiplication des cas de contagion, la CROAT recommande ; « 1. Un test systématique au Covid 19 à toute la population d’Agboville, 2. L’arrêt immédiat de tout rassemblement politique sur tout le territoire de l’Agneby-Tiassa jusqu’à la levée des mesures édictées par le Conseil National de Sécurité (CNS). »

Récidiviste

Adama Bictogo a été impliqué dans  l’échec du confinement à l’Injs, le 17 mars 2020. Un scandale à la suite duquel il avait pourtant exprimé ses regrets. « Je voudrais à travers le présent message, exprimer mes regrets et présenter mes excuses suite à la situation créée le mardi 17 mars 2020 par la sortie de l’aéroport international Felix Houphouët-Boigny des membres de ma famille, en vue d’un auto-confinement sous contrôle médical, et sous stricte surveillance à domicile. Au-delà, je profite pour assurer aux voyageurs du vol concerné, et à l’ensemble des populations ivoiriennes, de ce que je n’ai eu à bénéficier d’aucun passe-droit, cela étant contraire à mes convictions sur l’exigence de l’égalité des citoyens devant la loi, ainsi qu’à la vision du Président de la République, du Premier ministre , et du gouvernement sur la question. Par ailleurs, cette situation a fait comprendre davantage que nous sommes tous logés à la même enseigne face à cette maladie, et surtout qu’aucun statut social ni engagement politique, ne peut mettre quiconque à l’abri des règles applicables à chacune et à chacun de nous, contre la propagation du Covid. J’en appelle à la solidarité de toutes les populations ivoiriennes, et je prie pour que notre pays, et toutes les autres nations du monde confrontées à la maladie à Coronavirus 2019 parviennent le plus tôt possible à vaincre le virus». A-t-il écrit dans un communiqué, le 20 mars 2020. Juste pour la forme à l’évidence !


Y.T

5 thoughts on “COVID-19/INTERDICTION DES RASSEMBLEMENTS : Bictogo déchire les instructions de Ouattara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.