3ème MANDAT/BONOUA : un mort par balle, le commissariat saccagé, la ville retient son souffle


Un mort tué par une balle de la police nationale. Le commissariat saccagé, les policiers pourchassés. Le commissaire de police se réfugie chez le Roi disent certains quand d’autres affirment qu’il a été exfiltré sur Abidjan. C’est le triste bilan à mi journée dite journée de contestation du 3ème mandat à Bounoua.


Malgré l’interdiction éhontée de la marche contre le 3ème mandat anticonstitutionnel de président sortant, Alassane Ouattara, la cité de Bonoua, à l’instar de toutes les villes ivoiriennes, a pris sa part dans cette marche.

Très tôt des barricades ont été érigées dans cette ville de l’ex-première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, 50 km à l’est d’Abidjan.

https://www.facebook.com/yvan.kouame.9/videos/3064076577022942/?t=0
Un bataillon en route pour Bonoua ..
Le Militaire est tellement heureux d’y aller qu’il filme le convoi

Démontrant ainsi la volonté très nette des populations de cette localité à contribuer à la défense de la constitution ivoirienne et de l’indépendance de la Côte d’Ivoire piétinée par le mandat de trop qui sonne comme une soumission du peuple ivoirien. Debout, la population a barricadé la ville. Dans son face à face tendu avec les forces de police du régime RHDP, elle a perdu une jeune victime d’une balle assassine.


A LIRE AUSSI: //DAOUKRO/3ème MANDAT : 2 morts et 45 blessés, 2 sièges de partis vandalisés, des véhicules et magasins incendiés…


Le Commissariat est attaqué par la foule et ses occupants délogés. une scène de course poursuite qui bloque la route internationale qui conduit au Ghana voisin.

Au moment où nos mettons sous presse, le soi disant commissaire était toujours réfugié chez le roi et des renforts des forces de l’ordre se faisaient entendre par des détonations d’armes automatiques.


A.Y

Commentaires

error: Content is protected !!