CÔTE D’IVOIRE–FRANCE : l’Ambassadeur de France à Abidjan, Gilles Huberson, rappelé à Paris


La campagne présidentielle d’octobre 2020 monte en puissance à Abidjan où Paris joue à un jeu de quitte ou double complexe entre attentisme et réprobation de la volonté du Président sortant, Alassane Ouattara, de se succéder à lui-même. Aussi Paris a-t-il cru bon rappeler, en toute discrétion son Ambassadeur  Gilles Huberson pour, dit-on, « des questions administratives ».  


Le revirement est brutal : il y a moins de deux semaines, l’ambassadeur Gilles  Huberson  assistait  aux entretiens entre Emmanuel Macron et Alassane Ouattara  à l’Elysée.

Mais dès la semaine suivante, le diplomate, entre temps revenu à Abidjan, est rappelé à Paris pour, selon le langage diplomatique, « une question administrative en cours d’examen ».

Le dossier, semble-t-il est traité par le ministre français de la coopération, Jean Yves Le Drian. Lequel avait pesé en 2017 pour que ce soit Gilles Huberson qui succède à Georges Serre au poste d’ambassadeur de France en Côte d’ivoire.

A LIRE AUSSI:// PRESIDENTIELLE/OPPOSITION : voici les cinq exigences de Soro auxquelles s’est ralliée l’opposition, y compris Bédié et Affi, pour “faire partir Ouattara”

De quel dossier administratif s’agit-il pourrait-on se demander ? Des sources proches de ce « fameux dossier administratif » croient que ledit dossier est moins politique et interfèrerait moins dans les relations entre la France et son « pré-carré » colonial dont la Côte d’Ivoire est la locomotive.

Cependant, il entacherait l’honorabilité de Paris.

En effet le diplômé de Saint Cyr, Gilles huberson, qui a commencé sa carrière de diplomate à la direction des affaires stratégiques du Quai d’Orsay avant d’être premier secrétaire à Kuala Lampur, puis deuxième conseiller à Ottawa, s’est semble-t-il tiré une balle dans le pied.

Détaché de 2007 à 2009 au sein du groupe de luxe LVMH où il a occupé le poste de directeur des Affaires générales avant de reprendre la carrière diplomatique et d’être conseiller du ministre de l’intérieur, Brice Hortefeux, puis ambassadeur au Mali de 2013 à 2016 ; il avait été nommé la même année, à la surprise générale, au poste peu stratégique d’ambassadeur à Maurice, où il n’est resté qu’un an avant d’arriver en Côte d’ivoire.

A LIRE AUSSI://PRESIDENTIELLE/GNAMIEN : le parrainage a servi à casser des opposants, le pouvoir a choisi ses adversaires…il violera les résultats

Malheureusement le septentrion est vent debout contre lui et son poste serait en danger pour une affaire interne peu glorieuse que le quai d’Orsay s’efforce de démêler à l’abri des oreilles indiscrètes.

A.Y avec Lettre du Continent

One thought on “CÔTE D’IVOIRE–FRANCE : l’Ambassadeur de France à Abidjan, Gilles Huberson, rappelé à Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.