CÔTE D’IVOIRE-FRANCE : Jean-Yves Le Drian a choisi le successeur de Gilles Huberson pour diriger l’ambassade de France à Abidjan


Alors que des sources avaient annoncé Brice Hortefeux comme nouvel Ambassadeur de France à Abidjan, suite à la relève en douceur de Gilles Huberson, la semaine dernière, le Quai d’Orsay vient de choisir de porter son choix sur une autre personne.


Révélé par Africa Intelligence le 18 septembre dernier, le rappel à Paris de l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Gilles Huberson, a fait chauffer les portables tout le week-end et suscité les rumeurs les plus folles quant à son remplaçant, certains allant même, et contre toute vraisemblance, jusqu’à évoquer la nomination imminente de l’ancien ministre de l’intérieur de Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux.

A LIRE AUSSI: //CÔTE D’IVOIRE–FRANCE : l’Ambassadeur de France à Abidjan, Gilles Huberson, rappelé à Paris

Mais, selon nos informations de dernières mains, c’est le diplomate Jean-Christophe Belliard qui va remplacer au pied levé Gilles Huberson à la tête de la chancellerie française à Abidjan. Sa candidature doit être prochainement présentée en conseil des ministres.

QUI EST JEAN-CHRISTOPHE BELLIARD

Ancien ambassadeur de France en Ethiopie de 2009 à 2012 et patron de la Direction Afrique et océan Indien (DAOI) de 2012 à 2016, Jean-Christophe Belliard est depuis 2016 le numéro deux du Service européen pour l’action extérieure (SEAE) de l’Union européenne (UE). Depuis cet été, il était pressenti pour prendre la tête de la Minuats, la mission politique des Nations unies pour le Soudan créée en juin dernier. Sa candidature faisait l’objet d’intenses tractations entre Paris, Moscou, Washington et Pékin (Africa Intelligence du 11/09/20).

GILLES HUBERSON SE DEFEND

Il devrait arriver dans une chancellerie encore sous le choc du rappel de Gilles Huberson, visé par une enquête administrative du ministère des affaires étrangères. Le 19 septembre, Mediapart a révélé que cette enquête avait été ouverte après le signalement de plusieurs femmes l’accusant de “sexisme”. Pour orchestrer sa défense, le diplomate s’est attaché les services de l’avocat Pierre-Olivier Sur. Ce dernier a publié un communiqué le 21 septembre dans lequel il dément formellement les accusations visant le diplomate. L’ancien bâtonnier de Paris évoque ainsi “des faits et propos qui lui sont reprochés résultant, soit de faux témoignages, soit de cabales, soit de fragments de sa vie privée” et d’ajouter que, si les faits en questions faisaient l’objet de poursuite, ils “seraient prescrits”.

A LIRE AUSSI: AMBASSADE DE FRANCE A ABIDJAN : Brice Hortefeux, ex-ministre de Sarkozy, ambassadeur à Abidjan.. ? Pourquoi pas Sarkozy lui-même…

Pierre-Olivier Sur et Gilles Huberson se connaissent depuis plusieurs années. Ils se sont rencontrés en 2014 à l’occasion de la visite à Bamako de l’ancienne ministre de l’éducation nationale de François Hollande, Najat Vallaud-Belkacem. Pierre-Olivier Sur, qui accompagnait la ministre, s’était alors lié d’amitié avec Gilles Huberson, qui était à l’époque à la tête de la chancellerie française à Bamako.

Avec Africa intelligence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.