CONVOQUE POUR ETRE ENTENDU : Kouadio konan Bertin débarque à la maison du PDCI avec une dizaine de policiers.

 

Kouadio Konan Bertin dit KKB va-t-il ce vendredi 2 octobre répondre des « faits d’atteintes à l’unité du PDCI » mis à sa charge par le PDCI-RDA qui souhaite l’entendre devant le conseil de discipline. Vu que le 1er octobre, quoique présent à la maison du PDCI-RDA, le candidat indépendant à l’élection présidentielle a souhaité un report pour mieux se préparer.

 

« Je suis un militant discipliné. Si le parti me convoque, je répondrai à la convocation. Après, il faut qu’ils aient les arguments de ce qu’ils veulent préparer. Le parti m’a convoqué, et bien, j’irai là-bas », avait claironné Kouadio Konan Bertin dit « KKB » militant du PDCI-RDA en rupture de ban avec le parti de Félix Houphouet Boigny.

                   

C’est dans cette dynamique qu’attendu le 1er octobre dernier, KKB était à la maison du PDCI-RDA. Malheureusement et loin d’aller confronter la commission de discipline, le candidat indépendant, seul toujours en lice contre Alassane Ouattara, après que les candidats Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan se soient inscrits à la désobéissance civile, s’est défilé. Arguant après coup qu’il a sollicité un report de 24h. « Nous avons demandé un renvoi de 24h. mon client Kouadio Konan Bertin se prépare pour répondre à la convocation », a-t-il expliqué son avocat Me Bomisso Théodore Philippe.

Depuis ce matin donc, KKB est à la maison du PDCI-RDA, en pleine audience avec la commission de discipline du PDCI-RDA qui a réservé à cette requête une réponse favorable.

C’est le lieu de souligner que KKB est arrivé à la maison du PDCI-RDA ce jour accompagné d’une dizaine de policiers. Comme pour dire qu’il ne sent pas en sécurité dans le siège du parti dont il se réclame. Et pour cause.

En effet, ses va-et-vient du parti, ses volets de bois verts à l’encontre le président Henri Konan Bédié, ses accointances supposées ou avérées avec le RHDP de Alassane Ouattara, et les supposés financement de sa campagne présidentielle par le RHDP par le biais d’un virement bancaire d’un montant de cinq cent millions de f CFA. Toutes choses qui ont fini par rompre la confiance entre lui et son parti, le PDCI-RDA, qui le soupçonne d’être à la solde de l’ennemi pour porter atteinte à l’unité du parti qui présente un candidat à cette présidentielle.

Au reste le Président Henri Konan Bédié, candidat du PDCI-RDA à la présidentielle a reçu, le 1er octobre dernier, les parents de KKB  venus lui apporter tout leur soutien dans le cadre de la présidentielle à venir. “Aucune autre candidature ne peut nous distraire de l’idéal  conduit par Henri Konan Bédié”, lui ont-t-il promis.

A.Y  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.