CÔTE D’IVOIRE /GOUVERNEMENT : le ministre SIDIKI DIAKITE de l’administration du territoire décédé

Alors qu’il était à la manœuvre pour un dialogue politique réussi entre le gouvernement et l’opposition Ivoirienne, le ministre Sidiki Diakité est décédé ce jour dès suite d’un arrêt cardiaque.

Qui est le ministre Sidiki Diakité ?

Après le décès de l’ex premier ministre Ahmadou Gon Coulibaly, le RHDP vient de perdre un autre pionnier. Le ministre Sidiki Diakité, Ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, a rendu l’âme ce vendredi 23 Octobre 2020.

“Nous avons le regret de vous annoncer le décès soudain du ministre Sidiki Diakité cet après-midi”, a annoncé le premier ministre Hamed Bakayoko, aux militants du RHDP présents à la célébration des actions du chef de l’État au palais de la culture, ce vendredi 23 octobre 2020.

Préfet Hors Grade 2ème échelon, le ministre Sidiki Diakité a été nommé, le 4 septembre 2019, avec l’avènement du gouvernement Amadou Gon 4, ministre l’Administration du Territoire et de la décentralisation. Depuis, il avait en charge le délicat dossier du dialogue politique ivoirien. Il était encore à la tâche les 72 précédentes heures pour rapprocher les lignes distendues entre le régime RHDP de Alassane Ouattara, dont il est un obligé, et l’opposition ivoirienne qui a lancé le mot d’ordre de désobéissance civile.

C’est le lieu de souligner que le préfet Sidiki Diakité était depuis le 19 juillet 2017 le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité

Avant cette nomination ministérielle, le préfet Sidiki Diakité exerçait pour le compte du cabinet qui lui tombe entre les mains.

Lui qui resté longtemps missionné pour le compte de ce ministère auprès des ex-zones CNO (Centre Nord, Ouest).

Préfet du département de Touba de 2007 à 2010, et après le second tour de la présidentielle du 28 novembre 2010 et son rapport joint à celui des autres préfets des régions et départements de l’ex-zone Centre-nord et ouest, sous contrôle des ex-Forces Nouvelles, il est persona non grata à Abidjan.

Dans la foulée, le gouvernement d’Alassane Ouattara, reclus au Golf hôtel met en branle son réseau au niveau de l’administration préfectorale.

Sous l`impulsion de Daouda Ouattara, actuel préfet de la région du Poro et de Korhogo, les administrateurs civils demeurés fidèles à Alassane Ouattara se remettent au travail. Sidiki Diakité est muté à quelques 150 Km au Sud de Touba et devient préfet de la région des Montagnes et du département de Man, coordonnateur du redéploiement du corps préfectoral dans l’Ouest ivoirien.

Sur le terrain militaire, il a parcouru les contrées aux côtés de Sidiki Konaté pour sensibiliser les populations de Duékoué, Guiglo, Bloléquin au retour et au vivre ensemble. Pendant les heures chaudes de Duékoué, Sidiki Diakité, au milieu des militaires du Groupement tactique 1 commandé par le Lt-Col Losseni Fofana, est sur le terrain. Il discute avec les uns et les autres, produit des rapports pour le Golf hôtel, ne faiblit pas. Toujours avec le sourire en coin, il a su prêcher la bonne parole aux réfugiés de la paroisse de Duékoué, mener les discussions avec les jeunes, toute chose qui a concouru au retour dans les villages. Il restera en poste à Man du 1er octobre 2010 au 2 mai 2011, date de son affectation à Abidjan.

En récompense, Hamed Bakayoko le propose préfet de la région des Lagunes, préfet d’Abidjan. Du 2 mai à au 19 juillet 2017, Sidiki Diakité, successeur de Sam Etiassé, a été un discret mais efficace collaborateur du ministre Hamed Bakayoko qu`il a remplacé à la tête du ministère de l`Intérieur et de la Sécurité.

A.Y

 

 

Commentaires