CRISE POSTELECTORALE : les résidences des responsables de l’Opposition attaquées par les miliciens du RHDP

Est-ce le temps de la fin du régime RHDP de Alassane Ouattara. Tout porte à le croire au regard de la panique qui lui fait activer ses miliciens qui depuis cette nuit ont entamé l’attaque des résidences des chefs des partis d’opposition. Pourquoi descendre si bas alors que vous aviez « l’effectivité du pouvoir » ?

 

« Ma résidence est train d’être attaquée. Dieu est grand », a posté Albert Mabri Toikeusse sur son compte facebook.

« Tirs vers la résidence du Président Pascal Affi N’Guessan », « Attaque de la résidence de « Assoa Adoua », « Attaque de la résidence du Président Bédié » etc. Ce sont les alertes qui bruissent sur les réseaux sociaux depuis 22H 30.

A la vérification, ces alertes sont fondées. Chez le Président Henri Konan Bédié, les miliciens y ont fait des tirs de gaz lacrymogènes avant de disparaître.

Par ailleurs, le chargé de Mabri Toikeusse confirme l’attaque de la résidence du président de l’UDPCI à coup d’arme automatiques et de grenades lacrymogènes.

Comme il faut s’en rendre compte, le bras de fer est définitivement engagé. Et tous les coups seront permis, s’ils ne le sont déjà.

A.Y

 

127 thoughts on “CRISE POSTELECTORALE : les résidences des responsables de l’Opposition attaquées par les miliciens du RHDP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.