SECRET DE LA RENCONTRE BEDIE OUATTARA : Alassane Ouattara dans la panique (Courrier Diplomate)

Les président Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, par une rencontre au Golf Hôtel, le mardi dernier, ont « brisé le mur de glace » qui les séparait depuis que le second a claqué la porte du RHDP. Le Courrier diplomatique vous livre les secrets de cette rencontre.

 

« La rencontre entre le président Alassane Ouattara et le président du conseil national de transition Henri Konan Bédié, mercredi 11 novembre 2020 est sur toutes les lèvres. Car si elle est présentée comme étant l’occasion de rétablir un esprit de paix et de réconciliation nationale en Côte d’ivoire, les véritables dessous de cette entrevue en disent le contraire. Il s’agirait plutôt d’une stratégie utilisée par Mr Ouattara pour échapper au verdict de la Cour pénale internationale qui est en alerte sur les crimes commis dans le contexte actuel : la crise postélectorale. La CPI embarrassée Par Les CrImes de Ouattara La cour pénale Internationale est très embarrassée à la suite des crimes, tortures et assassinats des opposants en Côte d’ivoire. Tous ses sévices infligés aux membres du conseil national de transition ivoirien et bien évidement sur plusieurs citoyens appelant à une contestation du pouvoir en place, met à mal l’institution judiciaire internationale qui ne va certainement pas tarder à frapper les auteurs de ces actes assimilés à du terrorisme.

 

A la tête de ses exactions, le président sortant Alassane Ouattara qui pour préserver son trône, a plongé le pays dans une crise postélectorale en imposant la terreur dans le pays. Ce sont des corps déchiquetés soit par balles, soit à la machette ou encore des survivants d’affrontements présentant des mutilations à la tête ou au corps. Les atrocités palpables dans le pays sont irréversibles et font la une en Côte d’ivoire depuis l’annonce de la candidature pour un troisième mandat d’Alassane Ouattara. Un spectacle digne d’une autre époque à cause d’un 3e mandat qui n’aurait pas dû se faire. Un entêtement du président Ouattara qui a conduit le pays dans un bain de sang qui ne compte pas s’arrêter de sitôt. Conscient de la situation qui va de mal en pire, l’un des meilleurs élèves des Bretons essaye de trouver un consensus avec l’opposition. Objectif réussir à dissuader la CPI sur les exactions commises par ses miliciens du fait des manifestations qui se multiplient chaque jour au même titre que le bilan des morts qui s’alourdit. Il y a eu Daoukro, Il y a eu Bonoua, il y a eu Dabou, il y a M’Batto située à l’Est de la Côte d’Ivoire et même Guiglo dans l’ouest du pays.

 

Ceci dit c’est toute la Côte d’Ivoire qui se lève pour dire non à ce que l’opposition caractérise de forfaiture. Les conséquences sont énormes : Des personnes ont été brûlées vives, d’autres tailladées à la machette, des têtes tranchées, donnant lieux à un affrontement d’une rare atrocité jamais vécu dans le pays.

 

Une désobéissance Civile actée d’entrée de jeu, il est important de signifier que le président du conseil national de transition Henry Konan Bédié a été convaincu par certains diplomates de se rendre à la rencontre avec Alassane Ouattara. En effet, suite au mot d’ordre de désobéissance civile de l’opposition lancé de nouveau le lundi 9 novembre 2020 pour exiger le départ d’Alassane Ouattara du pouvoir, la population est sortie massivement dans la rue le mardi 10 novembre, donnant lieu à de violents affrontements.

 

Déjà durant la nuit de lundi, des tirs et des détonations ont été entendus dans plusieurs endroits de la ville, créant la panique et la peur parmi la population, et faisant des dizaines de morts et plusieurs dizaines de blessés. Un carnage dont les auteurs doivent être punis. Car les violences postélectorales sont le point culminant d’une décennie d’impunité. Malgré les graves exactions commises en violation du droit international durant le processus électoral relatif à la présidentielle du 31 Octobre dernier et par la suite, personne n’est jusque-là tenu de rendre des comptes sur les violences perpétrées.

 

Courrier diplomatique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.