YODE ET SIRO: “Nous avons reçu une convocation, nous irons ce 2 décembre y répondre au Commandement Supérieur (plateau)

“Nous avons reçu ce soir une convocation du Commandement Supérieur de la Gendarmerie Nationale, section de recherches, motif : enquête Judiciaire. Nous irons demain 2 décembre répondre à ladite convocation”. C’est la réaction de Yodé et Siro relayée dans un tweet. Et ce, suite à cette affaire de “Allez dire au procureur Adou qu’un mort est un mort”.

 

La Côte d’Ivoire ne finira pas d’étonner. Surtout en cette année d’élection présidentielle de 2020. Après que Alpha Blondy et autres Tiken Jah et Asalfo aient démissionné d’être la voix des sans voix en lutte contre le viol des constitutions en Guinée et Côte d’Ivoire, Yodé et Siro ont décidé, à leur corps défendant, d’arborer ce manteau aux côtés de Frédéric Meiway pour sauver l’honneur des artistes ivoiriens. En témoigne leur dernier opus, « Héritage ».

Le week-end dernier, dans un concert dans une commune d’Abidjan, Yodé et Siro ont tenu faire corps avec la population ivoirienne en pleine mode « désobéissance civile » avec son lot de morts (NDLR : 87 morts officiel) et de blessés. Même décapité et sa tête utilisée comme un ballon de football par le tueur, milicien du RHDP à Daoukro, la mort de N’Guessan Koffi Toussaint, le 09 novembre 2020 au quartier Sozoridougou (Daoukro) à l’occasion des manifestations de la désobéissance civile, ne suscitera pas chez le procureur de la république, une enquête. En tout cas, pas encore officiellement.  D’où cette interpellation du procureur Adou Richard par les artistes Yodé et Siro le week end.

Toute chose qui a donné l’urticaire au procureur Adou Richard, « procureur d’un camp » qui n’a pas tarder à s’illustrer en faisant convoquer lesdits artistes, apportant ainsi de l’eau à leur moulin.

Morceaux choisis des paroles du show wôyô du binôme Yodé et Siro :

 

“Allez dire au procureur Adou Richard, allez lui dire, qu’un mort, c’est un mort. On ne passe pas son temps à chercher les petits baoulés dans les villages pendant que des gens sont ici avec des machettes et ils sont bien identifiés…..Président on dit quoi ?”

 

« Je veux entendre tout le monde lui dire ça : Président ! Président ! Président ! Président on dit quoi ? Président ! Troisième mandat, le président ne respecte pas la loi, le procureur lui-même n’est plus procureur. Il est procureur d’un seul camp… C’est quel pays ça là ?”, a dénoncé dans une improvisation Siro. “Allez dire au procureur Adou Richard, allez lui dire, qu’un mort, c’est un mort. On ne passe pas son temps à chercher les petits baoulés dans les villages pendant que des gens sont ici avec des machettes et ils sont bien identifiés…..Président on dit quoi ?”, a stigmatisé Siro, sous un tonnerre d’applaudissements du nombreux public qui a fait le déplacement.

 

Et comme pour dénoncer le défaut de liberté d’expression, Yodé donne la réplique à Siro : “Siro où tu es rentré, faut pas faire ils vont tirer sur nous. On ne se réconcilie pas en mettant les gens en prison. Le pays a besoin de tous ces enfants donc ils vont rentrer”. “Nous tous on a vu ici quand il partait, il avait une seule chaussure, un seul pantalon, une seule chemise. On l’a mis dans avion, on l’a envoyé chez les blancs. Il a duré là-bas, 09 ans d’emprisonnement. Ils ont envoyé des témoins, assez de témoins. On dit qu’il y a trois mille morts. Ils ont cherché, ils ont fouillé, vers la fin, ils ont dit que ce n’est pas lui”,

 

 

Il est parti avec un seul pantalon, une seule chemise, une seule chaussure, il n’avait pas de passeport. Pourquoi on lui demande passeport ? Mettez-le dans le même avion et venez avec lui.. Président on dit quoi ?. “Koudou Laurent Gbagbo, il doit rentrer ho. Le woody de Mama doit rentrer ho. Pourquoi tant de souffrances avec 2% de chômeur et bientôt une croissance à 2 chiffres ? Faisons attention à un peuple qui ne parle plus. Parce que quand ça va chauffer, il n’y a plus de clôture pour sauter, maman bulldozer a tout cassé(…)

 

A.Y

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.