CONDAMNATION DE YODE ET SIRO : “la démocratie se nourrit de liberté, d’expression plurielle et de promotion de la contradiction” (OIDH)

Avec la condamnation des artistes Zouglou, Yodé et Siro, à un an d’emprisonnement avec sursis et 5 millions de francs CFA d’amende, la liberté d’expression sous le RHDP va à vau-l’eau.  Pour l’Observatoire Ivoirien des Droits de l’Homme (IODH), « la démocratie se nourrissant de liberté, d’expression plurielle et de promotion de la contradiction ». Aussi le gouvernement devrait-il « prendre toutes les dispositions utiles pour faire bénéficier aux citoyens et aux auteurs d’œuvres de l’esprit en particulier, quelle que soit la tendance ou la couleur de leurs opinions, de garanties nécessaires à la réalisation de la liberté d’expression et d’opinion politique et sociale. »

 

CI-DESSOUS LA DECLARATION DE L’OIDH

 

Communiqué OIDH_Condamnation pénale

Commentaires