PRESTATION DE SERMENT DE OUATTARA : Bédié et Gbagbo marquent leur désaccord avec la France et décident

Si le FPI de Laurent Gbagbo et le PDCI-RDA de Henri Konan Bédié, à travers la coalition des plateformes et des partis de l’opposition « veulent aller à un dialogue politique responsable et constructif, ils n’entendent absolument pas cautionner la violation de la Constitution en s’inscrivant dans une démarche qui méconnaitrait les attentes du peuple clairement exprimées à travers le boycott massif de l’élection du 31 Octobre 2020. » En français terre à terre Bédié, le PDCI-RDA, le FPI et Gbagbo ne seront pas à la prestation de serment de Ouattara qui n’est rien moins qu’une deuxième violation de la constitution. La première ayant fait des morts dans des conditions atroces, comme ce jeune dont la tête a servi de « ballon » de football après avoir été décapité.

Dans ce courrier au ministre français des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian, ces deux poids lourds de l’opposition ivoirienne marquent leur inquiétude qui découle du fait que le gouvernement français partage les arguments de Monsieur Ouattara. Cependant, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo tiennent à attirer l’attention du gouvernement français sur le fait que le cœur de la crise actuelle est la candidature illégale de Monsieur Ouattara à un troisième mandat. C’est essentiellement cette candidature que le peuple ivoirien a rejetée en adhérant massivement au mot d’ordre de désobéissance civile. 

 

CI-DESSOUS LE COURRIER DU PDCI-RDA ET DU FPI AU MINISTRE FRANçAIS LE DRIAN

LET A LE DRIAN01 FINAL (1)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.