CÔTE D’IVOIRE : le prochain gouvernement ouvert à l’opposition ? La réponse de Bédié, Affi…

L’opposition ivoirienne, notamment le PDCI-RDA de Henri Konan Bédié pourrait participer au prochain gouvernement de Patrick Achi, à une condition…Pascal Affi N’guessan y voit une occasion de contribuer à la cohésion sociale. 

 

Selon des sources bien introduites dans les coulisses du palais présidentiel d’Abidjan-Plateau, les tractations pour la formation du futur gouvernement vont bon train. Le régime RHDP de Ouattara, qui souhaite, a mi-mot, la participation de l’opposition ivoirienne à ce gouvernement a mis en mission ses émissaires auprès de cette dernière.

Cependant, le PDCI de Henri Konan Bédié qui n’entend pas sacrifier à ses principes, donc à la liberté de ses militants et ceux de l’opposition ivoirienne, prisonniers politiques, au profit d’un quelconque poste ministériel, pose une condition : la libération totale des prisonniers de la désobéissance civile comme préalable à toute participation à quelque gouvernement que ce soit.

Mais le pouvoir Ouattara qui se montre trop souvent intransigeant voire impitoyable à l’égard de ses adversaires politiques pourra-t-il accéder à cette exigence de l’opposition afin de parvenir à la décrispation de la situation sociopolitique ?

Toute chose facilitée par le comportement de l’opposition qui n’a jamais eu de position figée et commune. En effet, il se murmure déjà que le FPI de Pascal Affi N’Guessan se verrait bien au gouvernement pour dit-il ”apporter sa contribution à la réconciliation et à la cohésion nationales”.

En tout cas, verra bien qui vivra longtemps !

 

H.G

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.