De quatre (4) candidats au départ, c’est finalement Amadou Soumahoro, Président sortant et candidat de la majorité parlementaire RHDP, qui a été choisi par ses pairs pour présider aux destinées de l’Institution. N’Zi N’Da Eliane, la candidate du PDCI-RDA, soutenue par l’ensemble de l’opposition était l’adversaire du jour.

 

C’est par un score de 158 voix, soit 63,97 % des suffrages exprimés contre 85 voix pour la candidate de l’opposition, Mme N’Zi N’Da Eliane, que le président Sortant de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro a été réélu pour présider à la 2ème législature.

Cette victoire sans surprise, permet à la majorité du RHDP majoritaire de conserver la présidence de l’institution pour les cinq (5) prochaines années.

En effet, c’est ce mardi 30 mars 2021 que se sont ouverts les travaux de la séance inaugurale élective de la 2eme législature de la 3eme République sous la présidence du doyen d’âge, l’honorable Diawara Mamadou. Ils étaient quatre (4) candidats au départ à prétendre occuper le perchoir de l’hémicycle. Cependant deux d’entre eux à savoir, Konaté Vassiriki député de Séguelon et Traoré Mariam, députée de Tengréla, tous les deux du RHDP, se sont retirés au profit de la candidature d’Amadou Soumahoro, président sortant. Aussi Amadou Soumahoro s’est-il retrouvé face à la candidate soutenue par l’opposition, Mme N’Zi N’Da Eliane. Laquelle candidate qui comme son parti savait qu’elle ne pouvait gagner au regard de la majorité parlementaire du RHDP. Cependant sa candidature voulue par le Président Henri Konan Bédié, chef de file de l’opposition, avait pour but de montrer ce que devrait être une élection démocratique en Côte d’Ivoire : un jeu démocratique où on peut perdre ou gagner sans qu’il ait mort d’homme.

 

H.G 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.