Le prix bord champ du kilogramme de cacao est en chute, il passe de 1000 FCFA à 750 FCFA. C’est une annonce faite par M. Koné Brahima Yves, Directeur Général du Conseil Café-Cacao.

 

Une note publiée sur le site du Conseil Café- Cacao, annonce la fixation du nouveau prix bord champ du kilogramme de cacao à 750 FCFA au titre de la campagne intermédiaire 2020-2021 qui commence ce jeudi 1er avril 2021.

En effet, au cours d’une rencontre tenue à la Caistab au plateau le mercredi 31 mars 2021 en présence du ministre de l’agriculture et développement rural, M. Kobenan Kouassi Adjoumana, le Directeur Général du Conseil Café-Cacao a d’abord porté un regard appréciatif sur la qualité du cacao qui été produit cette année, avant de justifier les raisons qui ont milité en faveur de cette baisse. Il a alors expliqué en ces termes « le cacao qui n’est pas consommé en Côte d’Ivoire, n’a pas échappé aux effets de la pandémie de COVID-19 car partout en Europe, les aéroports, les bars et les espaces café sont régulièrement restés fermés alors que ce sont des endroits de grandes consommations de chocolat ».

Il a souligné en outre, que ce prix a été rendu possible grâce à un énorme effort consenti par le gouvernement sur recommandation du président de la République son SEM Alassane Ouattara. Il a ajouté que le prix bord champ pour cette pouvait osciller autour de 500 FCFA si on prenait en compte le prix à l’international qui de l’ordre de 1050 à 1060 FCFA.

Par ailleurs, il a demandé, selon cette note, aux producteurs de limiter la production s’ils veulent se garantir de meilleurs prix à l’avenir.

Il faut rappeler qu’au cours de la campagne précédente qui s’étendait du 1er octobre 2020 au 31 mars 2021, le prix bord champ du kilogramme de cacao était fixé à 1000 FCFA. Quoique dans les champs le kilogramme s’échangeait entre 750 f et 900 f CFA. Au point où, à tort ou à raison, les mauvaises langues disaient que le prix de 1000 f CFA fixé par le gouvernement n’était qu’une stratégie de campagne électorale bien orchestrée dans un contexte d’élection présidentielle. Le tout dans le but de conquérir les cœurs des producteurs.

 

H.G

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.