CONSEIL DES MINISTRES : « Gbagbo et de Blé sont libres de rentrer, les frais de voyages seront pris en charge ”, Ouattara

« Je prends acte » de l’acquittement de Laurent Gbagbo et de Blé Goudé qui « sont libres de rentrer en Côte d’Ivoire quand ils le souhaitent”, a soutenu Alassane Ouattara.  Ajoutant que les « frais de voyages » de Monsieur Laurent Gbagbo,  ainsi que ceux des membres de sa famille, seront pris en charge par l’Etat de Côte d’Ivoire ». C’est la forte déclaration faite par Alassane Ouattara ce mercredi 7 avril à l’entame du conseil des ministres.

 

« Comme vous le savez, la Cour Pénale Internationale a rendu, le 31 mars dernier, sa décision sur l’appel du Procureur relatif aux procès de Messieurs Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Nous en prenons acte. J’ai bien évidemment une pensée émue pour les victimes et leurs familles. Je voudrais les assurer de notre compassion et de notre soutien. Le Gouvernement continuera de leur apporter assistance. Quant à Messieurs Laurent Gbagbo et Blé Goudé, ils sont libres de rentrer en Côte d’Ivoire quand ils le souhaitent. Les frais de voyages de Monsieur Laurent Gbagbo, ainsi que ceux des membres de sa famille, seront pris en charge par l’Etat de Côte d’Ivoire. Les dispositions seront également prises pour que Monsieur Laurent Gbagbo bénéficie, conformément aux textes en vigueur, des avantages et des indemnités dus aux anciens Présidents de la République de Côte d’Ivoire », a indiqué Alassane Ouattara.

 

Ainsi Alassane Ouattara, a-t-il pris ce 7 avril 2021 l’engagement solennelle de faciliter le retour en Côte d’Ivoire de l’ex Président Laurent Gbagbo et de son ‘’lieutenant’’ Charles Blé Goudé, après 10 ans passé à la Cour Pénale Internationale de la Haye.

En cause la crise post-électorale de 2010 à 2011 qui a fait Plus de 3000 morts.  Acquitté totalement en appel  après l’acquittement en première instance intervenu le 15 janvier 2019, Laurent Gbagbo  et Blé Goudé n’ont qu’un souhait : rentrer au pays et prend leur part à ,la réconciliation et à la cohésion nationale. Si récemment encore Laurent Gbagbo, aux termes d’une réunion avec Assoa Adou, secrétaire général du Front Populaire ivoirien (FPI), remettait ce projet de retour au pays natal aux bons soins du greffe de la CPI, comme ordonné par l’arrêt du juge d’appel, avec cette déclaration d’Abidjan, rien et plus rien ne devrait constituer un obstacle à ce projet. Maintenant le tout est de savoir si ces assurances du bord de la lagune Ebrié reflèteront les actes conséquents qui devraient suivre ?

Devenus Saint Thomas avec ce régime RHDP, les ivoiriens observent et espèrent que les actes du gouvernement Achi 1er qui a pris ses quartiers aujourd’hui et qui va dérouler son projet de société baptisé ‘’une Côte d’Ivoire solidaire’’ ne seront pas en contradiction avec les paroles du chef de l’Etat.

En attendant et tout en félicitant les membres du gouvernement à qui il a demandé de se mettre au travail, le Président Alassane OUATTARA a instruit le Gouvernement de poursuivre les actions engagées en faveur du bien-être des populations, et de mettre un accent particulier sur le triptyque Paix, Sécurité et Cohésion à travers le renforcement de nos institutions, de la justice et de la réconciliation nationale.

Le Premier Ministre Patrick ACHI a, pour sa part, réaffirmé la détermination du Gouvernement à poursuivre et à accélérer, sous la haute égide du Président de la République, les actions pour le développement économique et social du pays, et l’amélioration des conditions de vie des concitoyens.

 A.J

CI-DESSOUS L’INTEGRALITE DE SA DECLARATION

 

Discours-du-PR-Conseil-des-Ministres-du-7-avril-2021

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.