CÔTE D’IVOIRE-FRANCE : le 3ème contrat de désendettement et de Développement d’un montant de 751 milliards au cœur des échanges

La Côte d’Ivoire va engager du 3 au 7 mai 2021, des négociations avec la France sur le 3ème contrat de désendettement  et de Développement (C2D) d’un montant de 751 milliards. Cette information a été donnée le lundi 26 mai 2021 à la primature par le ministre de l’Economie et des finances  Adama Coulibaly. Ce, à l’ouverture des travaux de la revue sectorielle 2020 des projets C2D.

 

Le ministre de l’Economie et des Finances a, lors de son discours d’ouverture, fait la lumière sur les secteurs et les projets de développement   qui seront financés par le 3ème Contrat de Désendettement de de Développement (C2D). Ce sont pour lui, les secteurs pris en compte par le Programme National de Développement (PND) (PND 2021-2025) qui est en train d’être finalisé.

La  coordinatrice du secrétariat technique du C2D, Mme Léa Djatti Diaté, va  plus loin en révélant les secteurs qui bénéficieront de décaissement provenant  du 3ème Contrat de Désendettement et de Développement (C2D). Ce sont Sept secteurs  ayant un rapport  avec les infrastructures de transport (20%) et l’éducation-formation-emploi.

Pour elle, la Côte d’Ivoire est un débiteur fiable qui a toujours honoré ses engagements pour ce qui est du remboursement de ses dettes. « La Côte d’Ivoire rembourse sa dette qui lui est reversée sous quinzaine et au même montant. Et, à cette date, le pays a honoré sa dette à hauteur de 1077,41 milliards FCFA qui est reversé dans le compte C2D à la BCEAO», a-t-elle expliqué.

Puis d’ajouter  que la Côte d’Ivoire a bénéficié de 2013 à 2021, d’un décaissement total  de 959,85 milliards FCFA. « Depuis 2013 jusqu’à 2021, le taux a avoisiné les 80% et aujourd’hui nous sommes à 89,5% avec un montant de 959,85 milliards FCFA”, a-t-elle confié.

Avant de souligner qu’en plus de ce décaissement, un deuxième décaissement a été effectué en direction des consommateurs finaux et des prestataires d’un montant de  880,51 milliards de FCFA, soit 76% de taux de décaissement.

Ce décaissement sera sur la table de négociations  entre la France et la Côte d’Ivoire du 3 au 7 mai 2021 dans le cadre du 3ème contrat de désendettement et de Développement.

Le Directeur  de l’Agence française de développement(AFD) Emmanuel Debroise, représentant l’ambassadeur de la France, a fait le bilan du premier contrat de Désendettement et de Développement (C2D) datant de 2012 jusqu’à aujourd’hui. Pour lui, c’est près de 1900 milliards qui ont été décaissés aujourd’hui aux 2/3. « Un montant de près de 1900 milliards FCFA ont été engagés aujourd’hui au 2/3 », a-t-il indiqué.

Sur la dette de la Côte d’Ivoire en direction de la France d’un montant de 2500 milliards de FCFA, la France a affecté 1900 milliards FCFA au C2D pour le financement de projet de développement et de lutte contre la pauvreté. Et a annulé  600milliards de FCFA. Ce, grâce à l’initiative PPTE.

Y G

Commentaires