AMENAGEMENT FONCIER : Bruno Koné somme BATIMAX d’achever la viabilisation de la cité « Les Versants du Vallon »

Le ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme a sommé  le promoteur BATIMAX de poursuivre et de achever les travaux de viabilisation de la cité « Les Versants du Vallon » dans  un délai maximum de six(6) mois, avant la prochaine saison des pluies. Ce, afin d’éviter toute inondation liée aux travaux d’aménagement. C’est ce qui ressort, du communiqué du ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme datant du 28 avril 2021 et dont civnewsafrik.net a reçu copie.

 

En effet, le ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme par la voie de la Direction Générale de la Construction, de la Maintenance et de l’Architecture,  a interpellé le promoteur BATIMAX sur la nécessité  pour lui de respecter ses engagements et  d’achever les travaux de viabilisation de la cité  « Les Versants du Vallon » non encore achever à ce jour

 

Pour rendre exécutoire cette décision, le ministère de la construction, du logement et de l’urbanisme a, par le biais de sa direction,  suspendu la délivrance des permis de construire dans la zone de la cité « Les Versants » du Vallon. « Pour permettre au promoteur de mener à bien cette opération, les services du MCLU ont, non seulement fait arrêter tous  les travaux de construction de bâtiments, mais également, suspendu la délivrance  des permis de conduire dans cette zone », a soutenu le communiqué du MCLU.

Le ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme ne s’est pas arrêté là.  Il a apporté son soutien au Promoteur dans les travaux de dégagement des baraquements.  « Le ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme a également apporté son assistance au promoteur en vue du dégagement des baraquement et autres constructions illégales sur le périmètre du projet », note le communiqué.

Pour lui, l’achèvement des travaux de viabilisation par le promoteur permettra d’assainir la cité et mettre fin aux inondations. Rendant du coup, la cité agréable à vivre. « L’achèvement des travaux de viabilisation, notamment ceux relatifs à l’assainissement de cette cité permettra, non seulement de mettre un terme aux inondations, mais également, d’offrir aux populations un cadre de vie plus agréable et sécurisé », a poursuivi le communiqué du ministère de Bruno Koné.

C’est le lieu de souligner que le ministre de la construction, du logement et de l’urbanisme, Bruno Nabagné Koné, a révélé, sur son compte twitter, le lundi 26 avril 2021, la liste des promoteurs immobiliers agréés par son ministère de janvier à mars 2021.  Les douze premiers sur la liste  sont : Cadic Home Développement(CHD) ; El Elyion Com ; Société Ivoirienne d’Expertise, de Fournitures et de Travaux Publics(SIEFTP) ; Société Ivoirienne de Services(SIS) ; Schama Group Immobilier ; Riia Imobilier et Grands Travaux SARL ; Société Ivoirienne de Copropriété et de Gérance (SICOGERE S.A) ; Kimex Finances SARL ; Groupe Sanga ; Compagnie Immobilière de Côte d’Ivoire (CIM-CI) ; Géant  Construction ; LGI-Bâtiments Travaux Publics. La liste complète est disponible sur le site du ministère dont le lien est : http://construction.gouv.ci/wp-content/uploads/2021/04/Liste-des-promoteurs-agr%C3%A9es-2021.pdf.

L’objectif visé par le ministère de la construction, du logement et de l’urbanisme, c’est d’aider la population ivoirienne à faire le meilleur choix en matière d’immobilier. Ce, face aux nombreux cas d’arnaque constatés dans le milieu des promoteurs immobiliers. En effet, confrontées à un manque criant de logement en Côte d’Ivoire et principalement dans le district d’Abidjan, les populations ivoiriennes sont le plus souvent, malgré elles, victimes d’escroquerie de la part des agents se présentant  comme des promoteurs immobiliers alors qu’il en est rien. Ou des soi-disant agences de promotions immobilières qui  poussent un peu partout en Côte d’Ivoire et qui se lancent dans des opérations  immobilières qui, au final, se révèlent être des arnaques sur  les populations ivoiriennes.

C’est face à ces arnaques qui sont légion que le ministère de la construction, du logement et de l’urbanisme a mis à la disposition de la population, la liste des promoteurs immobiliers agréés par son ministère. Ces promoteurs immobiliers sont supposés être fiables.

A cela, il faut ajouter les nombreux cas d’effondrement d’immeubles dans le district d’Abidjan et à l’intérieur du pays. Des immeubles qui ne respectent pas les normes de construction édictées par le ministère de la construction, du logement et de l’urbanisme.

A ce propos, le ministère de la construction, du logement et de l’urbanise Bruno Nabagné Koné avait prescrit un certain nombre de règles dans la construction immobilière. « Il faut réaliser les constructions dans les règles de l’art, avec des spécialistes. La loi désormais impose que pour toute construction en Côte d’Ivoire on ait recours à un architecte, c’est une obligation », a-t-il fait remarquer avant d’ajouter : «  Au-delà des R+2, il est prescrit de recourir à un ingénieur conseil ou à un bureau de contrôle, pour assurer la stabilité du bâtiment » a-t-il conseillé.

C’était lors du séminaire  gouvernemental sur la matrice d’action du gouvernement 2021-2023, tenue le vendredi 23 avril 2021, à Abidjan.

Y G

 

 

Commentaires