SECURITE : le CNS déplore les 78 accidents de la route, les 126 morts, 244 blessés et les trois attaques djihadistes à Kafolo

Le Conseil national de sécurité (CNS) a dénoncé les 78 accidents graves de la route ayant causé la mort de 126 personnes dans le seul mois d’avril 2021, et fait 244 blessés. Exposant sur la situation sécuritaire générale du pays, le CNS a déploré les trois attaques djihadistes à Kafolo, au Nord

C’est à juste titre que face à la montée en puissance des accidents de la circulation qui continuent d’endeuiller des familles, et à l’effet de les juguler, le CNS a pris note des mesures conservatoires arrêtées par le ministère des Transports. Lesquelles consistent en la suspension des inspecteurs du permis de conduire et leur remplacement par des gendarmes sur une période de trois mois. Le temps d’amorcer une réforme du permis de conduire.

Le ministre d’Etat, ministre de la Défense, a donc été instruit à l’effet de prendre toutes les dispositions utiles pour la mise à disposition effective et immédiate de ces gendarmes.

Quant au premier ministre, il a été instruit par le <chef de l’Etat à l’effet d’organiser des réunions interministérielles pour déterminer toutes les causes des accidents de la voie publique et proposer, dans les meilleurs délais, des mesures idoines pour remédier à cette situation.

Autre tableau, la situation sécuritaire sur le territoire national. Là encore, le CNS, dans l’analyse de la situation, a aussi relevé que le pays a subi trois attaques sur les positions des Forces de sécurité à Kafolo et Kolobougou, au Nord de la Côte d’Ivoire, dans la nuit du 28 au 29 mars 2021 et à N’Dotré, dans la commune d’Abobo, le 21 avril 2021.

Le bilan de ces attaques fait état de six morts, un blessé et 17 personnes suspectes interpellées, dans le rang des assaillants. Les forces de défense et de sécurité ont subi, de leur côté, deux morts et quatre blessés à Kafolo, un mort et quatre blessés à Kolobougou et un blessé à N’Dotré.

Face à cette menace sécuritaire, le Conseil national de sécurité a marqué son accord pour l’acquisition, en urgence, de matériels et équipements en vue du renforcement des trois capacités opérationnelles des forces de défense et de sécurité, et de l’adoption d’un plan de gestion prévisionnelle des effectifs pour une meilleure utilisation des ressources humaines dans l’Armée.

 

A.J

Commentaires