CENTRAFRIQUE : Un mercenaire français avec un arsenal de guerre en sa possession arrêté par les services de sécurité

Un homme de nationalité française a été appréhendé par les forces de sécurité le lundi 10 mai 2021 à Bangui en République centrafricaine. Soupçonné d’être un mercenaire, il avait en sa possession des armes de guerre et des munitions.

 

 

Les forces de défense et de sécurité centrafricaines ont procédé à l’arrestation d’un ressortissant français présenté comme un mercenaire qui se trouvait dans le cortège du Président Faustin Touadéra.  Selon les témoignages recueillis sur place, l’homme se faisant passer pour un journaliste de la chaine arabe Al Jazeera,  avait en sa possession plusieurs armes de guerre et de munitions y compris des armes silencieuses.

Outre l’arsenal de guerre dont il disposait,  l’individu avait aussi plusieurs faux documents en sa possession dont un passeport malien.

Des officiels centrafricains ont par ailleurs confirmé cette arrestation, à l’instar du procureur général de Bangui M. Eric Didier Tambo qui a donné certains détails sur le présumé mercenaire. « M. Juan Remy Guignolot de nationalité française, né le 17 janvier 1966, a été interpellé ce lundi 10 mai par les forces de sécurité à Bangui » il ajoute qu’ « au moment de son interpellation, il avait en sa possession d’importants effets militaires » a-t-il précisé.

 

A LIRE AUSSI://FRANC CFA : voici la convention de garantie qui confirme toujours la mainmise de la France

 

A sa suite, c’est au tour du conseiller à la sécurité du Président Faustin Touadéra, Valery Zakharov  d’annoncer dans un tweet qu’ « Un citoyen étranger a été arrêté à Bangui aujourd’hui avec une énorme quantité d’armes et de munitions. Une enquête est en cours et les circonstances sont à clarifier ». Selon d’autres sources, l’individu serait même un sniper.

 

A LIRE AUSSI://FRANCE/163 137 MILITAIRES A MACRON : la déchéance « annonce le chaos et la violence qui viendront d’une insurrection civile »

 

Pour l’heure, il n’y a pas de réaction de la représentation diplomatique française à Bangui concernant cette affaire.

Il faut souligner par ailleurs que cette arrestation intervient dans un contexte où les relations diplomatiques et politiques entre la France et la Centrafrique ont quelque peu pris du plomb dans l’aile et cela risque de les envenimer davantage.

 

HG

 

Commentaires