DEFICIT ENERGETIQUE : Le groupe parlementaire PDCI attend des réponses claires du ministre Thomas Camara

Le groupe parlementaire PDCI-RDA a appelé le  ministre des mines, du pétrole et de l’énergie, Thomas Camara, à  apporter aux députés,  des réponses claires sur le déficit énergétique en Côte d’Ivoire. C’était le lundi 10 mai, à Abidjan,  au cours  d’un point presse animé par la députée Yasmina Ouégnin, vice-présidente et porte-parole  dudit groupe et chargée de la veille stratégique.

 

D’entrée de jeu, la vice-présidente, porte-parole du PDCI-RDA  Yasmine Ouégnin a situé le contexte social qui justifie cette initiative de son groupe parlementaire. Pour la députée de Cocody, il était important qu’une réflexion soit menée sur la situation énergétique en Côte d’Ivoire. Laquelle est marquée  par des dysfonctionnements dans la fourniture de l’électricité à Abidjan et dans certaines villes de l’intérieur avec des coupures longues et  incessantes. Des coupures qui ont des effets négatifs sur le quotidien des ménages comme des entreprises publiques comme  privées. « L’actualité de notre pays est dominée par les coupures prolongées et récurrentes d’électricité sur l’ensemble du territoire national. Celles-ci affectent les commodités de vie des particuliers et des ménages, mais impactent également les unités de production industrielles et les opérateurs économiques, tous secteurs confondus », a-t-elle signifié.

Pour la présidente du groupe parlementaire PDCI-RDA, Yasmine Ouégnin, l’invitation de son Parti au ministre des mines, du pétrole et de l’énergie Thomas Camara, prend son sens dans le cadre de l’exercice constitutionnel de la Question Orale Avec Débat.

 

« En effet, les députés du Groupe parlementaire PDCI-RDA ont introduit une requête auprès du Président de l’Assemblée nationale aux fins de transmettre une correspondance invitant le Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, à bien vouloir se prêter à l’exercice constitutionnel de la Question Orale Avec Débat », a-t-elle indiqué.

 

Puis d’ajouter : « Le Groupe parlementaire PDCI-RDA, comme le prévoit le Règlement de l’Assemblée nationale en ses articles 116 et suivants, a jugé utile et nécessaire de convier le Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, afin qu’il éclaire la Représentation nationale sur la situation énergétique en Côte d’Ivoire », a souligné la vice-présidente du groupe parlementaire PDCI-RDA.

 

Pour elle, vu les nombreux dégâts que cette situation de déficit énergétique a causé, tant au niveau des ménages que des entreprises publics ou privées, il était important que le ministre des mines, du pétrole et de l’énergie Thomas Camara, apporte aux députés qui sont les mandants du peuple, des explications  claires sur les causes de ce déficit, leur niveau de gravité et les solutions que le gouvernement tend apporter pour mettre fin à cette situation. « Face à l’ampleur des désagréments et des préjudices constatés, les ivoiriens et les ivoiriennes sont en droit d’attendre du Gouvernement, non seulement des explications sur cet état de faits, mais surtout des réponses durables aux dysfonctionnements rencontrés par les services privés ou publics, en charge de la production et de la distribution d’énergie électrique », a expliqué la porte-parole du PDCI-RDA.

 

Selon la députée PDCI-RDA de Cocody, Yasmine Ouégnin, cet exercice auquel elle invite le ministre à se soumettreelle soumet le ministre des mines, du pétrole et de l’énergie Thomas Camara, répond à la mission du député d’apporter au peuple qui l’a élu, des réponses qui sont sans équivoques sur des questions urgentes d’actualité. Mais également de savoir réellement ce qui a été fait, et qui l’a fait. « C’est donc par devoir à l’égard de nos mandants, mais sans acrimonie, que nous initions cette procédure parlementaire qui nourrit la transparence et contribue à situer les responsabilités », a-t-elle relevé.

 

En outre, elle a souhaité qu’à travers ce grand oral, le ministre des mines, du pétrole et de l’énergie Thomas Camara apporte des réponses qui rassurent les ivoiriens quant à la fin dans un délai très  bref,  des dysfonctionnements constatés dans la fourniture de l’électricité. Ce, afin que les ivoiriens renouent avec leurs habitudes. «Nous espérons vivement que le Gouvernement sera disposé à donner les informations nécessaires à même d’apaiser nos concitoyens, et nous souhaitons par ailleurs que les solutions soient identifiées et mises en œuvre dans les meilleurs délais, pour que les braves populations de notre pays retrouvent la normalité de leur quotidien », a-t-elle souligné.

 

Une insuffisance d’eau dans les barrages hydroélectriques  due à la sécheresse, deux explosions de transformateur, des vibrations dans une turbine  à gaz, sont à l’origine de ce déficit énergétique d’environ  200 Mgw constaté en Côte d’Ivoire, selon le ministre des mines, du pétrole et de l’énergie.

 

Y G

Commentaires