ELIMINATOIRES CAN FEMININE 2022 : la cote d’ivoire entame bientôt sa campagne de qualification

Le siège égyptien de la Confédération Africaine de Football a abrité ce lundi 10 mai 2021 la cérémonie de tirage au sort des éliminatoires comptant pour la Coupe d’Afrique des Nations Féminine-Maroc 2022.

 

Cette cérémonie diffusée aux environs de 11 h (heure locale) sur le site de la CAF a mis fin au suspense qui entourait les 22 rencontres au programme du premier tour de ce tournoi qualificatif pour la prochaine CAN.

 

Contrairement aux éliminatoires masculines de football, l’instance dirigeante du football africain a décidé d’organiser ce tournoi entre les 6 zones constitutives de la CAF. Les joueuses de Touré Clémentine, sélectionneuse ivoirienne, sont quant à elles logées dans la zone UFOA-B aux cotés de cadors africains tels que le Ghana et le Nigéria. Néanmoins, elles ont hérités pour ce premier tour des Menas du Niger qui depuis leur premier match officiel en 2007, n’ont jamais disputé de phases finales d’un tournoi majeur. Sont-elles pour autant favorite de cette affiche ? Rien n’est moins sûr au vue de leurs absences répétées sur la scène footballistique continentale.

 

Les éléphantes deux fois hors-jeu

 

Si l’équipe ivoirienne masculine de football est devenue au fil du temps une habituée des phases finales de la Coupe d’Afrique des nations, ce n’est pas encore le cas de leurs collègues de la sélection féminine.

En effet, KoKo Ange et sa bande tentent à nouveau de redorer leur blason sur la scène continentale après deux échecs consécutifs en qualification pour les CAN 2016 et 2018.

Le suspense reste donc entier dans ce match aller-retour ente le Niger et La Côte d’Ivoire dont le premier acte est prévu pour le 7 juin prochain à Niamey. Les ivoiriennes recevront par la suite leurs adversaires en terre ivoirienne le 15 juin prochain. Cette rencontre se jouera pour la sélectionneuse de l’équipe ivoirienne dans un contexte de crise au sein de sa fédération et de non reprise du championnat féminin local de football (reprise prévue pour le 20 mai 2021). Un vrai casse-tête pour celle-ci qui ne pourra vraisemblablement pas compter sur ses joueuses locales.

 

Des ivoiriennes revanchardes mais prudentes

 

La dernière participation des éléphantes à cette compétition remonte à 2014 et une brillante médaille de bronze obtenue en Namibie qui leur avait valu une qualification, la toute première pour la Coupe du Monde 2015 au Canada.

 

Cette fois-ci, les ivoiriennes privées de leurs recrues locales, devront se contenter d’une équipe composée essentiellement des joueuses évoluant dans les championnats étrangers. Nul doute qu’il faudra très rapidement décaisser pour la FIF en vue de la bonne préparation de cette sélection des éléphantes. Une tache pas si simple quand on voit le carton rouge vif dont ont écopé les finances de l’instance.

 

Borel K.

Commentaires