EGLISE CATHOLIQUE : Monseigneur Bruno Kouamé, évêque émérite d’Abengourou, est décédé

Son excellence Monseigneur Bruno Kouamé, évêque émérite d’Abengourou,  est décédé ce lundi 17 mai 2021 à 5 heures à l’hôpital de Bouaké. C’est ce qui ressort du communiqué de Monseigneur Boniface Ziri, évêque d’Abengourou.

 

Monseigneur  Boniface ZIRI, évêque d’Abengourou, a appelé les fidèles catholiques de Côte d’Ivoire a prié pour ce grand serviteur de Dieu qui n’a jamais failli dans sa mission ecclésiastique. L’évêque d’Abengourou a également partagé avec les fidèles du  Diocèse d’Abengourou, de  la province ecclésiastique d’Abengourou et de l’église Catholique  toute entière, sa famille biologique,  la  douleur qui l’étreint  face à ce malheur qui vient de les frapper ce   lundi 17 mai 2021. Ce, à travers ce « Yako » qui apaise les cœurs meurtris par la douleur de la perte d’un être  cher.

 

A LIRE AUSSI:// RELIGION-HADJ 2021 : les consultations médicales pré-pèlerinages débutent ce lundi 17 mai 2021

 

De son Excellence Monseigneur Bruno Kouamé, évêque émérite d’Abengourou, l’on retient le célèbre psaume 117,17 : « Non, je ne mourrai pas, je vivrai pour annoncer les merveilles du seigneur ». Mais également son franc-parler et son courage. Ce courage dont il a fait preuve en tant que missionnaire de Dieu, lorsqu’en 1981, il est nommé évêque d’Abengourou par le Pape Jean Paul 2. Là-bas, il fait face à une hostilité des habitants qui parient qu’il mourra aussi vite que les  deux évêques avant lui. Mais il tient bon et le 31 mai 1981, jour de l’ordination épiscopale,  au-dessus de la tristesse qui anime les fidèles catholiques d’Abengourou, il explique dans la cathédrale d’Abengourou que le Dieu en qui il a mis sa confiance,  est le Dieu de la vie et qu’il lui permettra de vivre très longtemps pour exercer son ministère. Puis il s’écrie, faisant allusion au psaume 117 ,17 : « Non, je ne mourrai pas, je vivrai et publierai l’œuvre de Dieu». Avec ce psaume, il redonne courage aux fidèles catholiques d’Abengourou qui l’accompagnent dans son ministère.

 

Né le 16 décembre 1927 à Anoumaba, dans le sud de la Côte d’Ivoire, il a été nommé évêque d’Abengourou le 31 mai 1981, puis est allé à la retraite le 21 novembre 2003. Soit 22 ans de vie sacerdotale.

 

Y G

Commentaires