PDCI-RDA : le retour annoncé de Noel Akossi Bendjo en Côte d’Ivoire après trois ans d’exil

Le Secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA, Maurice Kakou Guikahué a annoncé, le jeudi 20 mai 2021,  le retour probable de l’ancien maire PDCI-RDA du Plateau Noel Akossi Bendjo. Un retour qui pourrait se faire incessamment. Cette nouvelle, le secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA Maurice Kakou Guikahué l’a  livrée au cours de la cérémonie de remise des vivres et non-vivres du PDCI-RDA aux  ex-détenus et  blessés de la crise pré et postélectorale de 2020 issus des rangs du Parti.

 

 

En effet, Après trois ans d’exil à Paris, l’ancien maire du Plateau Noel Akossi Bendjo a bénéficié  d’une autorisation du chef de l’Etat Alassane Ouattara et de son gouvernement pour rentrer en Côte d’Ivoire. Cette décision du gouvernement qui procure une vive satisfaction aux  militants du PDCI-RDA a été saluée par  le Secrétaire exécutif en chef du Parti  Maurice Kakou Guikahué. « Nous voudrions (…) saluer à juste titre la décision du chef de l’Etat et du gouvernement autorisant notre frère Noël Akossi Bendjo en exil, à regagner son pays, notre belle Côte d’Ivoire », s’est-il réjoui.

 

A LIRE AUSSI://COMITE POLITIQUE : « Le PDCI ne doit pas disparaître, il doit vivre pour reprendre le pouvoir d’Etat », Rémi Allah Kouadio

 

A la tête de la mairie du Plateau pendant dix-sept ans,  Noel Akossi Bendjo s’est de façon véhémente opposé  à l’idée d’un RHDP-unifié voulu par le président de la République Alassane Ouattara. Cette opposition acharnée de l’ancien maire du Plateau Noel Akossi Bendjo  à un RHDP –unifié va porter un coup d’arrêt  à l’alliance politique qui existait entre  le président de la République Alassane Ouattara et le président Henri Konan Bédié. La fin de l’alliance entre le PDCI-RDA et le RHDP, va sonner pour l’ancien maire du Plateau, le début des ennuis judiciaires.

 

La justice ivoirienne le condamne à vingt ans de prison ferme et à plus de 10 milliards de FCFA (environ 16 millions d’euro) d’amende suite à des soupçons de détournement de fonds public, de faux et usage de faux. Des soupçons qui seront également, onze mois plus tôt, soit en août 2018, à l’origine de son éviction de la mairie du Plateau, alors qu’il se trouvait en Europe dans le cadre d’un voyage d’affaires. Suivant le conseil de ses avocats, il décide de ne pas rentrer au pays.

 

A LIRE AUSSI: //FPI/RETOUR EXIL: Katinan Koné, D. Pickass, Jeannette Koudou…sont rentrés, la date du retour de Gbagbo connu le lundi 3 mai

 

A sa suite, d’autres exilés politiques proches du président Laurent Gbagbo pourraient rentrer au pays dans les prochains jours. Ce sont Ahoua Don Mello, Stéphane Kipré. Plusieurs exilés proches du président Laurent Gbagbo dont Koné Katinan, Koudou Jeannette et Damanan Pickass sont rentrés depuis peu d’exil  après plusieurs années hors du pays. Ces retours d’exil  amorcés depuis le retour annoncé du président Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire pourraient donner un coup d’accélérateur au processus  de  réconciliation  nationale.

 

Y G

 

 

Commentaires