RETOUR DE GBAGBO : Dahi Nestor appelle Diaby Issiaka à mettre définitivement fin aux manifestations d’opposition

Le Secrétaire adjoint du FPI et Secrétaire national de la JFPI, Dahi Nestor, a appelé le président du collectif des victimes de Côte d’Ivoire, Issiaka Diaby, a mettre fin aux manifestations d’opposition au retour du président Laurent Gbagbo. C’était le 23 mai 2021 dernier, lors d’un meeting à Akrabeboua (commune de Lakota).

 

Pour le Secrétaire adjoint du FPI et Secrétaire national de la JFPI Dahi Nestor, la décision d’acquittement du président Laurent Gbagbo étant confirmée le 31 mars 2021 par la  chambre d’appel de la CPI, il n’y avait pas de raison que le président du collectif des victimes de Côte d’Ivoire Issiaka Diaby continue avec son Collectif, à  manifester contre le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire. Et qu’il était temps qu’il mette fin à ses manifestations d’opposition et porte le  regard  du côté des  ex-chefs rebelles qui feront l’objet bientôt de poursuite judiciaire. « Je voudrais dire à Diaby que le procès de Gbagbo est terminé. Celui des ex-chefs rebelles va s’ouvrir. Qu’il se calme donc et laisse les enfants de Laurent Gbagbo l’accueillir dans le calme », a fait savoir le Secrétaire adjoint du FPI et Secrétaire national de la JFPI Dahi Nestor.

 

A LIRE AUSSI://FATOU BENSOUDA (CPI) : après Gbagbo, « nous sommes également en train d’enquêter sur le camp Ouattara

 

Puis d’ajouter : « Effectivement, il y a eu des victimes. Il y en a eu à Nahibli, à Duékoué. Il y en a eu même ici à Lakota. Mais ce n’est pas la faute de Gbagbo. 82 témoins n’ont pu apporter la moindre preuve de sa culpabilité. La CPI a tranché et elle va venir bien enquêter sur ceux qui ont massacré à Duékoué et à Nahibli », a-t-il expliqué.

Le Président Laurent Gbagbo définitivement acquitté par la chambre d’appel de la CPI, est attendu en Côte d’Ivoire par des militants proches de lui ou de son Parti le FPI. Des comités chargés d’organiser son retour sont mis en place et comptent en leur sein des membres du gouvernement, des cadres du FPI, du PDCI-RDA. Cependant, depuis peu, un collectif des victimes de Côte d’Ivoire dirigé par Issiaka Diaby s’oppose au retour du Président Laurent Gbagbo et menace dangereusement le processus de réconciliation nationale que cette arrivée pourrait amorcer.

Y G

Commentaires