RACKET ET MAUX EN DOUANES : la direction régionale du nord prend le taureau par les cornes

La direction régionale des douanes du nord de la Côte d’Ivoire entame une campagne de sensibilisation pour amener ses agents à plus de responsabilité et de probité dans l’exercice de leurs fonctions.

 

Placée sous le thème ‘’amélioration de la qualité du service aux usagers, lutte contre la corruption et les tracasseries’’ une campagne de sensibilisation à l’endroit des agents des douanes du nord de la Côte d’Ivoire a été lancée le mercredi 26 mai 2021.

Sous la direction du directeur régional des douanes du nord, le Colonel Kamagaté Ibrahima, une caravane est organisée à cet effet pour sillonner les principaux corridors dans cette partie du pays à savoir les corridors Korhogo-Ferkessédougou et Ferkessédougou- Ouangolodougou. Ce fut l’occasion pour le colonel Kamagaté Ibrahima de faire part à ses agents  les remarques de la hiérarchie à leur endroit. « Les griefs comme l’arrogance des agents dans l’exercice de leurs fonctions, les tracasseries contre les usagers et surtout la corruption sont parvenus aux oreilles de la hiérarchie, notamment le conseil national de la sécurité chapeauté par le Président de la république lui-même. C’est ainsi que le ministère du budget et du portefeuille de l’Etat et la direction générale des douanes nous  ont instruits de lancer cette caravane de sensibilisation » a-t-il affirmé.

 

A LIRE AUSSI://ASSEMBLEE GENERALE/ EXPERTS COMPTABLES : Drissa Koné dresse un bilan excédentaire en hausse de 38,3 millions

 

Cette caravane a d’ailleurs été ponctuée par l’affichage et la distribution des supports de campagne dans les corridors et les bureaux. En outre, la salle du bureau des douanes terrestres de Ouangolodougou a accueilli une réunion pour la circonstance avec la participation des autorités administratives et politiques et celle des principaux acteurs de l’économie au nord notamment les opérateurs économiques, les commerçants, les chefs de bureaux ainsi que des brigades et des unités de douanes du nord. Le colonel Kamagaté Ibrahima a profité de cette occasion pour clarifier certaines actions menées dans le sens de la professionnalisation et de la lutte contre la corruption dans les rangs des agents de douanes : « il y a des mécanismes de contrôle tels que le système de surveillance  par vidéo-assistance qui est déjà installé à Noé, les boîtes de suggestions, le déguisement d’agents de contrôle en citoyen lambda dans les véhicules de transport en commun ou personnels, le numéro vert 800 800 70 (…) Dans un premier temps, ça sera la sensibilisation et ensuite, nous passerons à la phase de répression ».

Certaines autorités présentes à cette rencontre ont bien voulu prendre la parole pour apporter leurs grains de sel à cette campagne de sensibilisation, c’est le cas du colonel Anne-Marie Diby Kouamé, directrice de la communication, de la qualité et du partenariat avec le secteur privé, représentant   par ailleurs le directeur général des douanes ivoiriennes, M. Da Pierre Alphonse,  qui a bien voulu rassurer les partenaires : « chers partenaires du secteur privé, cette campagne est faite pour renforcer les liens de confiance entre l’administration et vous. C’est le lieu vous exhorter à faire usage des voies de recours déjà mises à votre disposition ». a-t-elle recommandé.

 

A LIRE AUSSI: //FINANCEMENT/QUALITE DE L’INFORMATION : les experts comptables et NSIA banque signent une convention-cadre

 

A sa suite, le préfet du département de Ouangolo, Sory Jean-Pierre a quant à lui, mis l’accent sur la situation sécuritaire actuelle : « l’atmosphère sécuritaire du moment demande de travailler en franche collaboration. Le manque de communication avec les populations peut nous handicaper lourdement dans notre tâche (…) Ne courons pas derrière les millions en oubliant nos missions. Nous dépendons tous de la collecte des ressources, nous avons tous intérêt à aider la douane. »

Cette campagne de sensibilisation dont le but est d’amener les agents de douane à avoir une attitude professionnelle et surtout cultiver en eux les vertus de la probité  cherche à restaurer l’image de l’administration douanière longtemps écorchée. Elle a été enrichie par la participation du colonel Toussaint Kagangega, chef du bureau des douanes de Niangoloko, au Burkina Faso venu en tant qu’invité spécial.

 

HG

Commentaires