EXAMEN DU BACCALAURÉAT A BOUAFLÉ : la cérémonie de lancement sous haute surveillance

La lutte contre la fraude aux examens à grand tirage est le grand défi à relever  depuis l’avènement des nouvelles technologies de communication

 

En effet, prenant le taureau par les cornes, les autorités administratives, éducatives et sécuritaires de Bouaflé ne sont pas allées de mains mortes, ce lundi 5 juillet 2021 à la cérémonie de lancement du baccalauréat session 2021, dans le centre de composition du Lycée Moderne Excellence (LYMEX)  de Bouaflé.

La présence des forces de sécurité y est nettement visible pour dissuader les éventuels fraudeurs qui ne manquent pas d’ingéniosité pour contourner toutes les stratégies anti-fraude mises en place par le ministère de tutelle.

La  Direction Régionale de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation(DRENA) de Bouaflé utilise, pour sa part, les détecteurs de métaux à travers toute la direction régionale à l’effet de débusquer tout candidat porteur d’un instrument de communication interdit : les téléphones, les écouteurs connectés etc.

Il faut noter que le Préfet de la région de la Marahoué, Préfet du département de Bouaflé, Monsieur Gueu G. Georges, entourés du Directeur Régional de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (DRENA)de  Bouaflé, Monsieur Cina OUATTARA, les autorités municipales et sécuritaires, a donné les conseils et consignes d’usage en la matière afin que l’examen du baccalauréat, se déroule sans fraude. « Evitez la fraude! Travaillez consciencieusement pour obtenir le baccalauréat, premier diplôme universitaire », a martelé Monsieur le Préfet.

Par ailleurs la nomenclature des candidats se présente comme suit : nombre total de candidats : 7038; candidats officiels :6735; candidats libres :303; candidats filière technique :157.

Ils sont tous répartis dans douze(12) centres de composition.

 

 

Oumeakov YAO

 

Commentaires

error: Content is protected !!