SIMONE GBAGBO : «le temps n’est plus aux imprécations, sinon à l’Amour avec grand A envers tous les concitoyens.. »

« Frères et sœurs, aujourd’hui, le temps est favorable pour la manifestation de l’Amour avec grand A envers tous les concitoyens, peu importe leur ethnie, leur religion ou obédience politique. Le temps n’est plus aux imprécations ! Ne donnons donc aucune place à l’amertume, à la rancune, à la douleur, à la déception et à la colère. Levons-nous plutôt et avançons nos yeux fixés sur la vision ». C’est en ces termes que l’ex-première dame de Côte d’Ivoire, également vice-présidente du FPI tendance « Gbagbo ou rien », Simone Ehivet Gbagbo,  a appelé  les ivoiriens, qui qu’ils soient, à la réconciliation et au pardon. C’est le message vidéo posté sur sa page  Facebook, ce mardi 6 juillet.

 

Pour elle, le temps de la rancœur, de la colère et du désir de vengeance est passé. Les ivoiriens doivent désormais  aller de l’avant et ouvrir leur  cœur à l’amour. « Frères et sœurs, aujourd’hui, le temps est favorable pour la manifestation de l’Amour avec grand A envers tous les concitoyens, peu importe leur ethnie, leur religion ou obédience politique. Le temps n’est plus aux imprécations ! Ne donnons donc aucune place à l’amertume, à la rancune, à la douleur, à la déception et à la colère. Levons-nous plutôt et avançons nos yeux fixés sur la vision », a plaidé  l’ancienne première dame, Simone Ehivet Gbagbo.

 

A LIRE AUSSI: //PANAFRICANISME : A Kinshassa, Laurent Gbagbo est-il en train de constituer un axe africain afrocentré ? 

 

Ajoutant qu’au-delà « l’affection, de l’amitié, de l’amour et même, de l’attachement que tous nous portons à la personne du Président Laurent Gbagbo,  nous ne devons jamais oublier que la grande aspiration du peuple, est de voir notre pays la Côte d’Ivoire, sortir définitivement de ses contradictions internes, de ses difficultés et de ses limitations. Ce peuple rêve d’une nation véritablement réconciliée, développée, modernisée », a-t-elle plaidé.

Pour  la vice-présidente du FPI, la grande joie ressentie par les ivoiriens et par elle-même, suite au retour du président Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire le 17 juin 2021,  après 10 ans passés à la CPI où il a été jugé et acquitté pour les crimes contre l’humanité, ne doit pas faire perdre de vue, l’essentiel qui est d’œuvrer à faire de la Côte d’Ivoire, une nation forte et souveraine. Mais également, une nation  réconciliée, moderne, prospère et ouverte où règne une justice égale pour tous, une aspiration forte  portée à bout de bras par le président Laurent Gbagbo. « Notre vision commune d’une nation forte et souveraine, d’une nation réconciliée, moderne, prospère et ouverte, d’une nation remplie de justice et d’équité, le Président Laurent Gbagbo l’a portée avec un brio inégalé encore aujourd’hui », a souligné Simone Ehivet Gbagbo.

 

A LIRE AUSSI://CÔTE D’IVOIRE/PLATEFORME PDCI-FPI : Laurent Gbagbo chez Henri Konan Bédié à Daoukro le 10 juillet

C’est à juste titre que prenant sa part à cette  réconciliation, Simone Gbagbo a tenu à remercier le président de la République, Alassane Ouattara, qui a donné son autorisation pour que le président Laurent Gbagbo revienne chez lui en Côte d’Ivoire. « Ce retour a aussi été le fruit de l’accord du Chef de l’Etat, M. Alassane Ouattara, de voir le Président Laurent Gbagbo, rentrer dans son pays. Je lui dis infiniment merci pour cela », a-t-elle expliqué. Avant d’inviter le président de la République Alassane Ouattara à faire acte de plus de clémence envers Charles Blé Goudé ; les prisonniers civils et militaires de la crise postélectorale de 2010 qui purgent  encore de lourdes peines de prison ; et les prisonniers de la dernière crise politique dite « du troisième mandat ».

 

Y G

 

CI-DESSOUS L’INTGRALITE DU MESSAGE DE SIMONE EHIVE GBAGBO

 

« Chers frères et chers sœurs

 

Après 10 ans loin des siens et de son peuple, le Président Laurent Gbagbo nous est revenu le jeudi 17 juin 2021, avec une victoire magnifique sur toute l’adversité et un procès international.

Je bénis le nom de l’Eternel qui, jour après jour, a su le couvrir de son assistance et l’a délivré de ses ennemis qui étaient plus forts que lui. Par Sa main forte et puissante, Dieu nous l’a ramené vivant. Il mérite que nous fassions monter vers Lui, nos actions de grâce.

Chers frères et chers sœurs, le Président Laurent Gbagbo est enfin parmi nous. Tout comme moi, vous avez été nombreux à lui réserver un accueil très chaleureux. Je vous en remercie et vous en suis très reconnaissante.

 

“Je viens encore une fois, plaider pour qu’il continue à poser ces actes forts d’apaisement et de réconciliation”

 

Notre vision commune d’une nation forte et souveraine, d’une nation réconciliée, moderne, prospère et ouverte, d’une nation remplie de justice et d’équité, le Président Laurent Gbagbo l’a portée avec un brio inégalé encore aujourd’hui.

Ce retour a aussi été le fruit de l’accord du Chef de l’Etat, M. Alassane Ouattara, de voir le Président Laurent Gbagbo, rentrer dans son pays. Je lui dis infiniment merci pour cela.

Et je viens encore une fois, plaider pour qu’il continue à poser ces actes forts d’apaisement et de réconciliation que tout le peuple de Côte d’Ivoire attend. Notamment :

– Faire revenir au pays, Charles Blé Goudé et tous les nombreux fils et filles de la Côte d’Ivoire, encore en exil ;

– Libérer les prisonniers civils et militaires de la crise postélectorale qui continuent de purger leurs lourdes peines ;

– Libérer les nombreux prisonniers de la dernière crise politique dite  » du troisième mandat ».

Au-delà de l’affection, de l’amitié, de l’amour et même, de l’attachement que tous nous portons à la personne du Président Laurent Gbagbo, nous ne devons jamais oublier que la grande aspiration du peuple, est de voir notre pays la Côte d’Ivoire, sortir définitivement de ses contradictions internes, de ses difficultés et de ses limitations. Ce peuple rêve d’une nation véritablement réconciliée, développée, modernisée.

La profonde espérance que cette vision a su lever en nous, perdure encore et ne veut, ni ne peut s’éteindre.

Frères et sœurs, aujourd’hui, le temps est favorable pour la manifestation de l’Amour avec grand A envers tous les concitoyens, peu importe leur ethnie, leur religion ou obédience politique. Le temps n’est plus aux imprécations ! Ne donnons donc aucune place à l’amertume, à la rancune, à la douleur, à la déception et à la colère. Levons-nous plutôt et avançons nos yeux fixés sur la vision.

A LIRE AUSSI://CRISE POST-ELECTORALE/GBAGBO : ” Si je suis innocent, il faut chercher le coupable avec les autres groupes “ 

Dieu veille, Il dirige tout, Il conduit tout. Ne quittons pas notre place, restons calmes et gardons notre sang froid. L’essentiel est encore à venir.

Je voudrais enfin, saisir l’opportunité de cette adresse pour vous exprimer toute ma joie, ma gratitude et ma reconnaissance pour l’attachement que vous avez manifesté à ma personne à l’occasion de la célébration de mon dernier anniversaire.

J’ai été célébrée en Côte d’Ivoire, dans plusieurs pays africains, en France, en Angleterre, au Canada, pour ne citer que ces places. Des plateaux télés m’ont même été consacrés. Plusieurs vœux m’ont été transmis par des internautes sur les réseaux sociaux.

Pour toutes vos marques d’attention et d’affection, je vous dis merci du fond du cœur.

Je voudrais terminer mes propos en vous invitant à garder le cap, les yeux fixés sur la vision. Tout va bien.

Que Dieu vous bénisse tous, et qu’Il bénisse la Côte d’Ivoire ! »

 

Simone EHIVET GBAGBO

Commentaires