MALI/ INTERPOL : Karim Keïta, fils aîné de l’ex-président Ibrahim Boubacar Keïta, ‘‘dans le viseur d’Interpol’’

Interpol a émis lundi 05 juillet une notice rouge à l’encontre  international à l’encontre de Karim Keïta, l’un des fils de l’ex-président malien Ibrahim Boubacar Keïta. Ce qui signifie que Karim Keïta fait l’objet d’une recherche internationale.

 

Depuis la chute au pouvoir de l’ex président malien Ibrahim Boubacar Keita en 2020, son fils aîné continue de défrayer la chronique.  Interpol, l’organisme international de coopération policière basé à Lyon (France) a émis une notice rouge  contre Karim Keïta  à la demande d’un juge d’instruction du tribunal de grande instance de la commune IV de Bamako, la capitale malienne.  De quoi est-il réellement question? 

Karim keïta est incriminé dans la disparition d’un journaliste malien

  Il est reproché à Karim Keita, élu député en 2013, l’année de l’arrivée au pouvoir de son père, et réélu en 2020, d’avoir contribué à la disparition  d’un journaliste d’investigation, âgé d’une cinquantaine d’années, Birama Touré. Ce dernier travaillait au compte de l’hebdomadaire de Bamako Le Sphinx. Selon sa famille et le directeur de la publication, Adama Dramé,  il a été enlevé, torturé et tué après  plusieurs mois de détention.

 

A LIRE AUSSI://TCHAD-FRANCE : E. Macron réitère son soutien à la transition et son attachement à l’intégrité territoriale du Tchad 

 

Pour mémoire, le Directeur du Sphinx en 2018 affirmait que son ex-reporter était rentré en contact avec Karim Keita au sujet d’un dossier vraisemblablement compromettant pour ce dernier. Karim Keita, homme controversé, avait porté plainte en 2019 pour diffamation contre le directeur du Sphinx et contre un journaliste d’une radio privée de Bamako. Cette plainte avait toutefois été jugée irrecevable pour des questions de forme par la justice malienne. Le directeur de la revue s’était exilé en France pour des raisons de sécurité. Le Mali depuis 2020 traverse une instabilité politique.

Transition politique au Mali

En 2020, I ’ex-Président Ibrahim Boubacar Keita à la faveur d’un coup d’Etat s’est réfugié en Côte d’Ivoire. Des colonels putschistes s’étaient emparés du pouvoir. Ils sont conduits par le colonel

 

A LIRE AUSSI://PANAFRICANISME : A Kinshassa, Laurent Gbagbo est-il en train de constituer un axe africain afrocentré ?

 

Goïta, qui promettait l’organisation des élections dans un délai de 18 mois.

Depuis un nouvel ordre politique a cours au Mali, d’où cette situation pour Karim Kéita.

 

R.A. RACISSE

Commentaires