HAITI : le Président Jovenel Moise assassiné, l’état de siège décrété

Un communiqué  produit par M. Claude Joseph, premier ministre sortant d’Haïti, annonce l’assassinat du président haïtien, Jovenel Moise, par un commando. L’état de siège décrété.

 

« Vers 1h du matin, dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021, un groupe d’individus non identifiés, dont certains parlaient espagnol ont attaqué la résidence privée du président de la République et ainsi blessé mortellement le chef de l’État », indique-t-il dans le communiqué.

C’est dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021, qu’un commando armé a pris d’assaut la résidence du Président Jovenel Moise située dans une banlieue de Port-au-Prince capitale haïtienne. Grièvement blessé, le président a rendu l’âme au cours de l’attaque. Par ailleurs, son épouse, Martine Moise également blessée et hospitalisée, serait évacuée vers les Etats-Unis.

 

A LIRE AUSSI://MALI/ INTERPOL : Karim Keïta, fils aîné de l’ex-président Ibrahim Boubacar Keïta, ‘‘dans le viseur d’Interpol’’ 

 

Par conséquent, le premier ministre sortant Claude Joseph a présidé un conseil des ministres extraordinaire au cours duquel « l’état de siège » a été instauré sur tout le territoire avec les pouvoirs renforcés octroyés à l’exécutif. Claude Joseph annonce en outre que l’armée et la police assurent le maintien de l’ordre et assure que « la situation est sous contrôle » tout en appelant la population au calme.

        Une crise de légitimité qui vire au drame

Il faut signaler que depuis quelques mois une crise autour de la question de légitimité du mandat du président Jovenel Moise s’était emparée de la scène politique haïtienne où l’opposition et la société civile réclamaient de nouvelles élections.

Pour rappel, c’est depuis le 7 février 2019 que des manifestations ont commencé en Haïti pour réclamer la démission du président. Les manifestants avaient pour intention de former un nouveau gouvernement de transition dont l’objectif serait d’offrir des programmes sociaux mais aussi poursuivre devant les juridictions des responsables jugés corrompus. Un deux plutard, le 7 février 2021 l’opposition et la société civile reviennent à la charge et déclarent forclos le mandat du Président Jovenel Moise. Ils désignent alors Joseph Mécène Jean-Louis comme Président par intérim pour assurer la période de transition.

Toutefois, le Président Jovenel Moise a résisté et a même programmé un referendum en juin 2021 en vue d’une nouvelle constitution, ce referendum a été reporté au mois de septembre pour cause de menace de Covid-19.

 

HG

 

Commentaires