Banque Mondiale : l’Association Internationale de Développement à Abidjan pour secourir les économies de pays africains, le 15 juillet

La Banque Mondiale, au travers de l’Association internationale de Développement (IDA), une de ses structures de financement des économies faibles,  a décidé de soutenir les pays africains confrontés à de véritables difficultés financières du fait de la COVID 19. Pour ce faire, elle a annoncé organiser à Abidjan, le jeudi 15 juillet 2021,  une réunion  de haut niveau où seront invités des chefs d’Etat des pays d’Afrique centrale, de l’ouest et de l’est. C’est ce qui ressort du communiqué commun du Groupe de la Banque  Mondiale et du président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara du 8 juillet 2021.

 

En effet, lors de cette réunion qui est née de l’appel des chefs d’Etats africains lors du sommet sur le financement des économies africaines à Paris en mai 2021, sera débattue la question  de la reconstitution des ressources de l’IDA   afin d’aider les pays africains à faire face de façon durable aux  retombées négatives du COVID 19 sur  leurs économies déjà fragilisée. Mais également de concourir à leur développement.

 

A LIRE AUSSI://CONSEIL DES MINISTRES : la liste des 42 DAAF des ministères nommés ; le conseil régional du Gbêkê suspendu ; les sénatoriales le 31 juillet 

A cela, s’ajoutent les échanges sur les secteurs prioritaires pour ce qui est du soutien financier de l’Afrique, ainsi que la mise en place de contributions plus intenses pour la reconstitution des ressources de l’Afrique. La Banque Mondiale, au travers de l’IDA, a déjà financé 39 pays africains. Ce qui a pu améliorer leurs économies et par là, amorcé leur développement durant les 60 ans de coopération avec la Banque Mondiale.

 

L’IDA est une structure de financement des pays confrontés à une très grande  pauvreté afin de leur permettre de s’en sortir. Ce, à travers des prêts et des subventions à taux zéro ou faible. Des prêts et subventions qui entrent dans le cadre des programmes et projets d’amélioration de la croissance économique. De 1960  jusqu’à ce jour, elle a injecté dans l’économie de 114 pays, 422 milliards de dollars US consacrés aux investissements.

 

Y G

 

Commentaires