PLAIDOYER/ FINANCEMENT DES PAYS PAUVRES : la déclaration d’Abidjan pour mobiliser 90 milliards USD avant fin 2021, en ligne de mire

Parvenir à une « Déclaration d’Abidjan »  au bénéfice des économies des pays pauvres, tel est l’enjeu de cette réunion de plaidoyer qui se tiendra à Abidjan, le 15 juillet 2021, à l’initiative de la Côte d’Ivoire et du groupe de la Banque mondiale. En lire de mire, la mobilisation d’au moins 90 milliards USD, (environ 45 000 milliards de F CFA) auprès des pays donateurs et des institutions. 

 

Abidjan accueille ce 15 juillet 2021, une réunion de réflexions sur les mécanismes efficaces de financement des économies.

Conjointement organisée avec le groupe de la Banque mondiale et la Côte d’Ivoire, la rencontre de la capitale économique ivoirienne se veut un plaidoyer pour une augmentation ambitieuse des ressources de l’International Development Association (IDA) 20. Elle devrait déboucher sur la « déclaration d’Abidjan ». Un document destinée à mobiliser auprès des pays donateurs et autres partenaires au développement, au moins 90 milliards USD (environ 45 000 milliards de FCFA), d’ici fin 2021.

 

A LIRE AUSSI://CORRUPTION : l’état du fléau dans le monde; la Côte d’Ivoire 104ème pays ; les recommandations de transparency

 

Plusieurs dirigeants africains y sont attendus. Au menu de leurs échanges, figurent les priorités du développement, l’impact de la COVID-19, les besoins de financement, le rôle de l’IDA et le plan de relance économique notamment.

Créée en 1960, l’Association internationale de développement est l’une des trois filiales de la Banque mondiale en charge de l’octroi de prêts et dons aux pays les plus pauvres pour soutenir leur essor économique.

 

Y.T

 

Commentaires