ASSAINISSEMENT DES DEPENSES PUBLIQUES : Patrick Achi interdit la constitution des passifs au cours de l’exercice budgétaire

Une circulaire produite par le premier ministre adressée aux institutions, aux ministères, aux collectivités, ainsi qu’aux services rattachés à l’Etat ordonne l’interdiction de constituer des passifs au cours de l’exercice budgétaire.

 

Dans le souci d’assainir finances publiques, le Chef du gouvernement a adressé un courrier en date du 09 juillet 2021 à l’ensemble des organes et services rattachés à l’Etat.A cet effet, il est demandé l’interdiction de constituer des passifs au cours de l’exercice budgétaire. Par ailleurs, il formellement demandé le strict respect des limites inscrites au budget de l’Etat afin d’éviter la constitution des passifs qui pourraient empiéter sur les activités du secteur privé ainsi qu’à la crédibilité de l’Etat et à la qualité des services de la trésorerie.

 

A LIRE AUSSI://PLAIDOYER/ FINANCEMENT DES PAYS PAUVRES : la déclaration d’Abidjan pour mobiliser 90 milliards USD avant fin 2021, en ligne de mire 

 

La question des dépenses non couverte par les crédits budgétaires est d’autant plus préoccupante dans la gestion des finances publiques, qu’il est évident que les passifs soient absolument interdits.

CI-DESSOUS, L’INTEGRALITE DU COURRIER :

Commentaires