JO TOKYO 2021/ ATHLETISME : Ta Lou marie Josée, dernière chance de médaille du sprint ivoirien

Le porte-drapeau de la délégation ivoirienne, la sprinteuse Marie Josée Talou devra conjurer le sort ce mardi 3 aout 2021 en finale du 200m après avoir fini 4ème  à Rio en 2016 lors de la même compétition.

 

L’équipe ivoirienne de sprint vit des jours sombres à Tokyo depuis peu. A l’instar de leurs collègues de la sélection U23 de football éliminés en quarts comme en 2008, les sprinteurs ivoiriens multiplient les désillusions.

En témoigne la 7ème place de la sprinteuse ivoirienne Murielle Ahouré lors des demi-finales 3 du 100 m féminin qui n’accèdera pas à la finale du tournoi. Une finale ou sa compatriote Ta Lou échouera en définitive au pied du podium devancée par le trio jamaïcain. Même son de cloche du côté des hommes avec une 7ème place pour Arthur Cissé Gueu sur l’épreuve du 100 m homme.

 

A LIRE AUSSI: //JO TOKYO 2021/ FOOTBALL : les éléphanteaux s’inclinent et perdent toute chance de médaille

 

Malgré tout, la gazelle de Bouaflé, ville du centre de la Cote d’ivoire réussira à atteindre comme en 2016 la finale du 200 m féminin avec le 4ème meilleur temps des demies en 22.21 s. 9 centième de moins que le chrono qui lui avait permis de finir 4ème en finale en 2016 à rio.

Pourra-t-elle briser cette fois-ci le signe indien ? Rien n’est moins sûr.

Elle devra tout de même s’employer ce mardi pour rapporter pourquoi pas la seconde médaille ivoirienne dans ces olympiades de Tokyo.

 

Borel K.

Commentaires

error: Content is protected !!