INDEPENDANCE/ BOUAFLÉ : le Préfet plaide pour la paix balafrée par l’orpaillage clandestin, les innombrables litiges fonciers

L’orpaillage clandestin, les innombrables litiges fonciers et le manque de respect des cadres vis-à-vis des Chefs de village mettent à mal la Paix dans le département “.

Tel est le constat fait par le Préfet de la région de la Marahoué, Préfet du département de Bouaflé, Monsieur GONBADJI Gueu Georges, ce samedi 7 août 2021 ,à la célébration du soixante et unième anniversaire de l’accession de la Côte d’Ivoire à l’indépendance, dans la cour de la Préfecture.

A LIRE AUSSI://61 ANS / OUATTARA : ‘’Je regrette particulièrement l’augmentation du prix de certaines denrées de première nécessité’’

 

En effet, comme en 2020, la pandémie du présent siècle, la Covid-19, a une fois encore empêché une célébration normale de la fête de l’indépendance. Une cérémonie de prise d’armes, donc, à été organisée ce samedi 7 août 2021,rassemblant toutes les autorités administratives, politiques, militaires, religieuses et communautaires. Elle a été l’occasion  pour le Préfet de Bouaflé, de porter à la connaissance de tous, l’état des lieux de tous les secteurs d’activité du département.

 

A LIRE AUSSI://MARAHOUE/FÉDÉRATION POUR LA PAIX UNIVERSELLE: ”apporter la réconciliation, la guérison et l’espoir à notre monde en crise”

Ainsi, on note que les conséquences négatives de l’orpaillage clandestin sur les terres arables et les cours d’eau menacent dangereusement les activités économiques telles que la pêche et l’agriculture. Ce qui pourrait impacter négativement le quotidien des “Bouafléens”.

Les procès interminables dus aux conflits fonciers devant les tribunaux doivent prendre fin pour laisser place à des règlements à l’amiable, selon les vœux de la première autorité administrative du département. Toujours  dans son adresse à la population présente à la cérémonie, et même  au-delà de Bouaflé, car  retransmise en direct sur la radio locale “la Voix de la Marahoué “, Monsieur GONBADJI Gueu Georges a félicité deux entreprises récemment installées à Bouaflé pour leur efficacité dans l’exécution de leurs cahiers de charges.

La cérémonie a pris fin aux environs de onze heures trente minutes dans une ambiance tout de même agréable, espérant que la prochaine fête de l’indépendance réunira plus de monde.

 

Oumeakov YAO

Correspondant régional

 

 

Commentaires

error: Content is protected !!