SENEGAL : Décès de l’ancien président tchadien Hissène Habré

Hissène Habré, l’ex-président tchadien est décédé, ce mardi 24 août 2021, à Dakar au Sénégal où il purgeait une peine de condamnation à perpétuité, a-t-on appris de sources proches des autorités sénégalaises.

 

L’ancien président tchadien Hissène Habré s’est éteint, ce mardi 24 août 2021, dans un grand hôpital de Dakar des suites d’une contamination à la covid-19. Agé  de 79 ans, il purgeait une peine de prison à perpétuité depuis mai 2016 pour crimes contre l’humanité, viols, exécutions, esclavage et enlèvement. Une condamnation confirmée en appel en 2017.

Qui était-il ?

Président de la République du Tchad de 1982 à décembre 1990, Hissène Habré vivait en exil  au Sénégal depuis son départ du pouvoir. Né le 13 août 1942 à Faya-Largeau, dans le nord du pays, il est nommé sous-préfet par le président Tombalbaye aux lendemains des indépendances en 1960. La même année, il part pour la France où il réalise un long parcours scolaire. Il passe notamment par l’Institut d’études politiques.

En 1972, retour au pays. Il fonde une rébellion qui se fait connaître par l’enlèvement d’Occidentaux. Dans les conflits de l’époque, il se pose en défenseur de l’intégrité du Tchad face aux appétits libyens.

A LIRE AUSSI://BURKINA FASO /ATTAQUE TERRORISTE/ 47 MORTS ET 19 BLESSES : la commission de la CEDEAO exprime sa compassion au pays

En 1978, il est nommé premier ministre. Le 07 juin 1982, il accède au pouvoir après un coup d’Etat qui met fin au règne de Goukouni Ouedde . Il subira le même sort huit ans plus tard. Renversé par son chef d’Etat-major, Idriss Déby.

Hissène Habré est soupçonné d’être responsable de la mort de plus de 40 000 personnes au cours de ses années de pouvoir. Le 30 juin 2013, il est placé en garde à vue, accusé de crimes contre l’humanité.

Son décès intervient quelques mois après la mort tragique de son adversaire et successeur, tué au front le 19 avril 2021, selon les sources officielles proches de la rébellion du Front pour le Changement et le consensus au Tchad (FACT).

HG

 

Commentaires

error: Content is protected !!