INSECURITE DANS LE SAHEL / FACE A LA MENACE DJIHADISTE : 1000 mercenaires russes à la frontière nord de la Côte d’Ivoire ?

Face à la menace djihadiste, les autorités maliennes envisageraient recourir à des mercenaires russes pour former l’armée. Une information relayée par le site tv5monde.fr sous la forme interrogative, le 13 septembre 2021 qui, si elle se confirme verrait apparaitre ces mercenaires à la frontière nord ivoirienne.

 

« Le pouvoir malien, dirigée par le colonel et président Assimi Goïta, serait sur le point de signer un accord avec le groupe de sécurité russe Wagner pour permettre l’arrivée de 1000 mercenaires sur le sol malien. » Rapporte tv5monde.fr dans une publication, le 13 septembre 2021.

Sous le titre, « Mali : bientôt des mercenaires russes pour former l’armée nationale ? », le site révèle que, « Un accord serait sur le point d’être signé par le gouvernement malien permettant l’arrivée de mercenaires russes au Mali. C’est ce qu’avance l’agence Reuters, citant des sources diplomatiques. Ces mercenaires russes du groupe de sécurité privé Wagner seraient chargés de former les soldats maliens. »

Un aboutissement de cet accord voyant des mercenaires russes débarquer à Bamako, équivaudrait de facto à leur présence à la frontière nord de la Côte d’Ivoire. Une éventualité qui n’enchante guère du côté de Paris.

Pour faire donc échec à ce projet, « la France vient d’envoyer Christophe Bigot, le Monsieur Afrique du Quai d’Orsay, (ndlr : à Bamako) pour tenter de casser cet accord, toujours selon l’Agence Reuters. » Rajoute tv5monde.fr.

Dans le même temps, des diplomates français ont été dépêchés à Moscou.

Toujours selon le site d’information ; « L’arrivée de mercenaires russes comparable à ce qui s’est passé en République centrafricaine constitue une menace pour l’influence française au Mali. » Partant, dans toute la zone francophone d’Afrique de l’Ouest.

 

Y.T

Commentaires