SANTE/PRIMES COVID-19 : Où sont passées les primes? Les agents menacent d’entrer en grève le 19 octobre prochain

Qui a gardé par devers lui les primes COVID-19 ? Pour l’heure les syndicats des agents  de la Santé ont décidé d’une grève de 5 jours à compter du 19 octobre.  Non sans pointer du doigt le ministère de la Santé.

 

Jeudi dernier, un préavis de grève a été déposé au Ministère de la Santé et de l’hygiène publique et de la Couverture Maladie Universelle par le corps médical. Ils dénoncent le non-paiement des primes COVID-19  et décident d’une grève collective des établissements de santé sur toute l’étendue du territoire ivoirien à compter du 19 octobre prochain. Et ce, pour une durée cinq jours si bien évidemment rien n’est fait.

Par ailleurs, cette grève, à en croire les initiateurs que sont  le Syndicat national des agents de la Santé (SYNADES)  et le Syndicat National des Agents Municipaux de Côte d`Ivoire Section District d`Abidjan, exerçant au sein du ministère de la Santé (SYNAMCI),  est une réaction  au non-paiement de la revalorisation catégoriel, de la revalorisation transport et de ses arriérés. Au-delà, cette grève apparait comme un palliatif  contre les nombreux abus de tout genre, injustice, intimidation dont sont victimes les agents contractuels. Pour les syndicats, seul le ministère est responsable des préjudices subis.

C’est le lieu d’indiquer que si cette grève devrait aller jusqu’à son terme, elle concernera  les membres du  SYNADES et du SYNAMCI, les médecins contractuels, les infirmiers contractuels, les aides-soignants contractuels, les filles et garçons de salle, les brancardiers, les ambulanciers, les auxiliaires en pharmacie, les caissiers, etc… .

Aussi le secrétaire général national du SYNADES, Hubert Kpansai, croit-il qu’il urge de privilégier  le dialogue avec les autorités en vue de trouver une solution.

Le mot d’ordre d’arrêt de travail  sera, quant à lui, décidé en Assemblée générale lorsque le Ministère répondra favorablement ou pas  aux différentes revendications.

 

 

Makado L.

Commentaires