BOUAFLE/ FUTURES ÉLECTIONS: les chefs religieux et communautaires invités à plus de responsabilités dans la vérité pour des élections sans heurts

Le village de Lopoifla, dans la région de la Marahoué, Bouaflé, a été le théâtre,  le samedi 13 novembre 2021, d’une cérémonie d’hommage et de pardon, plusieurs mois après des élections législatives émaillées de violences.

 

L’Ambassadeur de la Paix, Azi Serge Koffi (ASK), par ailleurs Directeur de Campagne du Docteur Lucien LEHIE Bi, actuel Maire de la commune de Bouaflé, lors des élections législatives passées, a instruit les Chefs de communauté, les Guides religieux et les Chefs traditionnels sur leur responsabilité  pour des élections sans heurts. Et ce, à partir de  Lopoifla, village où tout a failli basculer pendant les élections législatives passées.

Ne dit-on pas que, ” qui veut aller loin ménage sa monture? ” C’est le sens même de l’organisation de la cérémonie de pardon et d’hommage initiée par  ASK.

” La première raison de cette cérémonie, c’est de vous dire yako, suite aux dégâts matériels et corporels que vous avez subi lors des élections législatives de 2020. Nous ne revenons pas sur ce qui s’était passé. Nous croyons qu’un mauvais esprit est rentré au milieu de nous. La deuxième raison, est que le 4 juillet dernier, j’ai été nommé Ambassadeur de la Paix. Par conséquent dans notre mission, nous devons rechercher la paix au sein de nos populations, avec nos frères et nos sœurs. C’était la raison toute trouvée pour que nous soyons ici ensemble, toute la direction de campagne du Maire et moi », a expliqué d’emblée Azi Serge Koffi.

 

A LIRE AUSSI://BOUAFLE/EDUCATION : la Fondation B.O.A. fait don d’une école primaire publique de six classes à Nangrékro

 

Avant d’ajouter : « chers parents, principalement ceux de Lopoifla, je vous dis “yako”. Je suis venu vous apporter ma compassion pour ce que vous avez connu, pour ce que vous avez traversé. Je voudrais vous féliciter pour votre intelligence qui a permis de circonscrire à un certain niveau ces malentendus. Je voudrais que les chefs comprennent que nous sommes vos enfants. Votre rôle est de nous conduire. Un Chef est un guide, il est à l’image d’un berger. Vous devez nous conduire dans la sincérité, dans la vérité…Nous savons courir mais nous ne savons pas nous cacher. Vous savez que des élections arrivent à grands pas. C’est le temps de nous rassembler et de nous parler. Nous allons vous écouter. L’écoute apporte l’intelligence. Parlez-nous maintenant de peur que vous veniez jouer le rôle de pompiers après. J’insiste, c’est le temps de nous faire asseoir et de nous parler. Vous devez enseigner  l’école de la patience où l’on acquiert la connaissance. Celle-ci nous qualifie et nous fait connaître aux yeux de tous. À l’école de la patience, l’on apprend à attendre son tour. Je vous en supplie, si vous jouez pleinement ce rôle nous allons éviter beaucoup de choses dans notre société. Je vous mets en mission humblement, en tant que votre fils. Si vous nous aidez ainsi, nous allons faire votre affaire. Si vous ne nous aidez pas, sachez que les mêmes causes produisent les mêmes effets. C’est maintenant qu’il faut parler et non après. Nous devons prier ensemble pour que ces événements malheureux n’arrivent plus. Vous, les guides religieux, dites la Vérité ! Parce que vous parlez de la part de Dieu. Dites la vérité à vos enfants, à vos fidèles. DIEU est vérité, en tant que son représentant, dites la Vérité ».

Enfin et au « nom de la Direction de campagne, je voudrais sincèrement vous demander pardon pour ce qui s’était passé et qui ne le devrait pas. Notre vie coûte plus cher qu’un poste de Maire, de Député, de Président de Conseil régional. Enseignez-nous  également le partage, car l’accumulation des postes est l’un des facteurs de conflit. Un chef n’est pas un décor pour les cérémonies. Il est l’organisateur de la société. Je voudrais, pour terminer, manifester ma reconnaissance à l’égard de mon frère Lucien LEHIE Bi qui a m’a fait confiance et a fait de moi son Directeur de campagne. »

Il faut noter qu’au chapitre des dons, un portait iconographique du Maire Lucien LEHIE Bi, une tonne de riz, de l’huile, des kits solaires et des enveloppes, d’un montant total deux millions sept cents milles de francs CFA, ont été offerts par monsieur Azi Serge KOFFI.

 

 

Oumeakov YAO

Commentaires