Selon l’Hebdomadaire panafricain qui lève le lièvre, cette saisie de l’Airbus A 319 Immatriculé TU-TSZ  exploité par Air Ivoire fait suite à une ‘’expropriation’’ d’un  terrain de 50 hectares par l’Etat ivoirien au détriment d’un homme d’affaires congolo-malien.   

 

En effet selon les premières informations, l’homme d’affaires congolo-malien Oumar Diawara  possédait dans les communes d’Angré, Assinie, Bingerville et Abatta des terrains d’une superficie totale de 50 hectares. Des terrains dont il a été dépossédé par l’Etat ivoirien.

 

A LIRE AUSSI://ENCERCLES AU BURKINA : Le Drian appelle au secours Marc Kaboré pour libérer ses soldats ; et L’Europe à un nouveau deal avec l’Afrique, sinon… 

 

Pis, ces terrains lui ont confisqués en 2020 sur décision du tribunal de première instance d’Abidjan.

Le 22 octobre 2021, Il a obtenu de la cour de justice de la CEDEAOque lui soit réattribué environ 50 hectares de terrains confisqués en 2020 et de lui verser 1,3 milliard de francs CFA au titre de dommages et intérêts.

 

A LIRE AUSSI://NIGER /ATTAQUE TERRORISME : l’intersyndicale du Niger exige le départ des forces françaises 

 

C’est dans l’attente d’exécution de cette décision du tribunal de la CEDEAO que l’homme d’affaires Congolo-malien, actif dans les secteurs du pétrole et du gaz en Afrique centrale, ainsi que dans le transport de produits raffinés et alimentaires dans l’hinterland ouest-africain, a décidé de saisir les avoirs de l’État ivoirien. C’est dans ce contexte qu’intervient la saisie, ce lundi 22 novembre 2021 au Mali, de l’airbus A 319, Immatriculé TU-TSZ, exploité par air ivoire dont l’état de Côte d’Ivoire est actionnaire.

Que va faire l’état de Côte d’Ivoire  face à cette situation ?

 

A.J

Commentaires