Le chef de l’Etat sud-africain, Cyril Ramaphosa sera à Abidjan le jeudi 2 décembre 2021, pour une visite officielle. Et ce, dans le cadre de l’Africa Investment Forum qu’organise la Banque africaine de développement (BAD) à Abidjan. En tournée en ce moment en Afrique de l’Ouest, le Président de la République sud-africaine  arrive en Côte d’Ivoire pour rencontrer son homologue  Alassane Ouattara en vue de discuter de plusieurs dossiers brulants.  Notamment les relations bilatérales, des questions économiques  et les liaisons aériennes.

 

Plusieurs accords de coopération dans les domaines de l’environnement, de l’agriculture de la défense et de la sécurité seront  également  signés lors de cette visite. Le Président  Ramaphosa  abordera aussi  son projet de grand forum économique, le “Davos africain” qu’il proposera de l’organiser en Afrique du Sud les prochaines années.

Concernant  le secteur aérien, un  rapprochement des compagnies nationales Air  Côte d’Ivoire et South African Airways pourrait être  envisagé. Les vols pourraient donc reprendre en 2022 entre Johannesburg et Abidjan après une année d’interruption. Pour sa part, Air Côte d’Ivoire envisage la création d’une ligne régulière vers Johannesburg.

 

A LIRE AUSSI://SAHEL/FORCES FRANCAISES BARKHANE : d’Abidjan à Gao, le parcours tumultueux d’un convoi militaire indésirable ; 3 morts et de des blessés

 

L’épineuse question Lydia Ludic  Côte d’Ivoire, filiale du groupe de jeu espagnol Pefaco, sera aussi à l’ordre du jour  du tête-à-tête  Ouattara- Ramaphosa.

En effet, Pefaco International, la filiale maltaise de Pefaco qui porte les intérêts du groupe dans quatre pays africains, y compris la Côte d’Ivoire, fait l’objet d’une discorde depuis plusieurs mois entre des actionnaires minoritaires sud-africains qui détiennent 30 % de Pefaco International  et la maison mère.

Un bras de fer qui  a conduit  à la mise à l’écart  de son  actuel directeur général, René Le Henri, le 18 juin 2021.

En 2020. Les échanges commerciaux entre l’Afrique du Sud et la Côte d’Ivoire étaient estimés à plus de 300 milliards de francs CFA,rappelle-t-on.

 

NK

Commentaires

error: Content is protected !!