ETHIOPIE : Le premier ministre Abiy Ahmed, auréolé de ses victoires, a regagne la capitale après 2 semaines sur le théâtre des opérations militaires

Le premier ministre Ethiopien Abiy Ahmed a regagné son bureau de la capitale Addis-Abeba ce mercredi 08 décembre 2021 après avoir enfilé le treillis militaire pendant quelques deux semaines.

 

En effet, le premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a annoncé ce mercredi 8 décembre avoir regagné la capitale Addis-Abeba après avoir pris la tête d’une contre-offensive menée par l’armée régulière contre la rébellion du TPLF (Front de la libération du peuple du tigré) qui menaçait de prendre la capitale fin novembre.

Le premier ministre, prix Nobel de la paix,  dont les services de communications ont revendiqué ces derniers jours, la prise de plusieurs villes stratégiques aux mains des rebelles, a annoncé mercredi être revenu dans la capitale pour reprendre en main les affaires courantes de l’Etat.

 

A LIRE AUSSI://NORD DU MALI : les troupes françaises se retirent, les djihadistes reprennent position et procèdent à un découpage administratif

 

Par ailleurs, lundi dernier déjà, son gouvernement avait déjà annoncé la reconquête de deux importantes villes stratégiques, DESSIE et KOMBOLCHA. «La ville historique de Dessie et Kombolcha, cité commerçante et industrielle, ont été libérées par les vaillantes forces de sécurité » ont annoncé les services de communication gouvernementale. En plus de la reprise de ces deux villes aux mains des rebelles tigréens, la ville historique de LALIBELA, a, elle aussi , été reconquise par les forces regulières d’Addis-Abeba.

Du côté des rebelles, ils ont annoncé par contre que leur retrait des villes sus mentionnées était d’ordre stratégique et non forcé comme tente de faire croire le gouvernement d’Addis-Abeba.

Pour rappel, fin novembre, la rébellion du TPLF s’était dangereusement approchée de la capitale éthiopienne Addis-Abeba au bout de quelques semaines de violents combats alors qu’à l’origine le conflit ne concernait que la région du Tigré. Ce qui a poussé Abiy Ahmed à enfiler sa tenue militaire pour prendre les rênes du commandement militaire tandis que les chancelleries étrangères, notamment celles des Etats-Unis et de la France recommandaient vivement à leurs ressortissants de quitter le pays.

HG

 

 

 

 

 

Commentaires

error: Content is protected !!