PARTENARIAT OEC-CI/POUVOIR: les experts Comptables se renforcement pour être plus innovant et compétitif au service de l’Economie

Dans le cadre du développement de leurs activités et des défis nouveaux inhérents à la profession, les Experts Comptables étaient réunis récemment, pendant 48 heures, à Assinie autour du thème «renforcement du partenariat Ordre/pouvoir public et développement de l’Esprit entrepreneurial de l’Expert-Comptable ».

 

Un séminaire qui a réjoui le conseiller technique du ministre de l’Economie et des Finances,  Francis Kouadio, représentant le ministre Coulibaly Adama. Et pour cause, s’est-il expliqué : « L’Ordre des Experts Comptables, est  une des chevilles ouvrières du tissu entrepreneurial national, dont l’exercice du métier d’expert–Comptable reste empreint d’abnégation au travail et de discipline. Votre choix de privilégie la formation continue pour votre corporation traduit votre engagement irréductible à fournir des prestations  de grande qualité ». Ajoutant que les caractéristiques de l’économie mondiale actuelle ont amené « la profession comptable dans nos administrations publiques  et dans le secteur  privé à modifier profondément  ses pratiques, ses concepts et sa sémantique. Tant il est universellement reconnu et acquis que le professionnel  comptable est le principal garant de la sécurité financière des entités et des économies nationales ». Aussi Francis Kouadio a-t-il invité les acteurs du secteur public (comptable public) et ceux du secteur privé (experts comptables) à « consolider leur relation pour faire la promotion de la bonne gouvernance ». Vu que « toutes les décisions prises par le Gouvernement et les institutions pour l’orientation économique sont basées sur la fiabilité  et la qualité de l’information  financière, gages de transparence et de bonne gouvernance.  Depuis une décennie, l’Etat de Côte d’ivoire prend des mesures et initie des réformes pour renforcer le cadre macroéconomique, accroitre la compétitivité et la résilience des entreprises ivoiriennes en vue de parvenir à la transformation structurelle de son économie », a indiqué  le conseiller technique du ministre de l’Economie et des Finances.

 

A LIRE AUSSI://ORGANES COMPTABLES OUEST AFRICAINS/CONGRES ABWA 2024 : l’ordre des experts comptables de Côte d’Ivoire candidat

 

Dans cette perspective, « il est prévu de réaliser les objectifs : doubler le revenu par habitant pour hisser la Côte d’Ivoire  dans la tranche supérieure des pays à revenu intermédiaire ; réduire la pauvreté ; créer huit millions d’emplois ; augmenter l’espérance de vie de dix ans ; relever le niveau de l’éducation  en portant le taux net de la scolarisation  dans l’enseignement primaire de 91% à 100%, et celui du secondaire de 51% à 80% », a-t-il soutenu.

Au-delà, Francis Kouadio a réitéré la disponibilité de « l’Etat de Côte d’Ivoire à soutenir vos initiatives à l’effet de permettre aux professionnels de la comptabilité de continuer à jouer leur rôle primordial d’acteurs incontournables de développement économique dans notre pays »

 

Pour un expert-comptable  innovant et plus conquérant

Invitant les Experts Comptables à observer davantage la déontologie et l’éthique de leur profession, le Président de l’Ordre des Experts Comptables de Côte d’Ivoire a dénoncé  d’une part les situations où « une entreprise se retrouve avec deux bilans. Un des deux bilans est rédigé par un expert-comptable avec son sticker…ce qui l’engage… une entreprise avait deux bilans et deux visas de deux Experts comptables différents… ». « Quand on est un  Expert-comptable et qu’on est impliqué, cela remet en cause le niveau de crédibilité qu’on peut avoir… Vous constatez que c’est notre position de tiers de confiance qui peut être mise à mal et il s’agit de la qualité de notre signature. Il faut alors qu’on fasse beaucoup d’effort pour rétablir la vérité. Puisque le combat de la modernisation de l’économie est un combat à nous tous. Nous en avons besoin pour notre survie mais aussi pour une économie  nationale forte… nous sommes donc des alliés. Surtout que l’ordre des Experts Comptables reste un outil naturel à la disposition du ministère de l’économie et des finances. Malheureusement, nous ne sommes pas assez utilisés, ni suffisamment impliqués. L’économie  repose sur la décision du pouvoir, à qui il revient de donner des moyens à l’ordre de Experts Comptables pour la conquête du secteur informel ; donc pour l’élargissement de l’assiette fiscale », a poursuivi le président de l’OEC-CI.

 

A LIRE AUSSI://OHADA/CNC : les professionnels de la comptabilité à Abidjan pour la validation du système comptable des ONG, fondations, associations etc.

 

D’autre part, Drissa Koné a appelé au  regroupement des experts  comptables. En point de mire, aligner les cabinets nationaux sur ce que sont les grands groupes internationaux en terme de déploiement, de qualité de prestations pour in fine montrer la capacité des experts Comptables à se projeter sur tous les segments de l’économie ivoirienne, voire sous régionale.

 

AJ

 

Commentaires

error: Content is protected !!