MALI : malgré l’embargo, l’armée française survole Bamoko à partir d’Abidjan ; le Niger tente une explication ; le Mali menace

La France a violé ce mardi 11 janvier 2022, l’espace aérien du Mali au mépris de l’embargo de la CEDEAO et de la décision  de réciprocité des autorités maliennes de fermeture des frontières aériennes du pays.

 

La France, comme à son habitude, continue de se comporter comme un Etat voyou dans les pays africains qu’elle considère comme son pré-carré. C’est ainsi, qu’avec la bénédiction des autorités ivoiriennes, l’armée française a violé l’espace aérien malien ce mardi 11 janvier en le survolant par un avion-cargo militaire parti de la Base militaire française d’Abidjan.

Cet acte est l’expression pure et simple d’un mépris et d’une provocation vis-à-vis des autorités maliennes qui avaient décidé, en réponse aux sanctions qui leur ont été imposées par la CEDEAO, la fermeture de leur espace aérien à tout appareil civil et militaire provenant de la sous-région ouest-africaine.

 

A LIRE AUSSI://MALI : après sa victoire à la CEDEAO, la France se casse les dents à l’ONU; la dégringolade a-t-elle déjà commencé ? 

Et comme il fallait s’y attendre les autorités maliennes ont pris l’opinion nationale et internationale à témoin et mis en garde contre toute récidive.

C’est dans ce contexte que le Niger dans un courrier tente de faire croire que l’embargo ne concerne pas les aéronefs militaires ne sont pas concernés par l’embargo de la CEDEAO contre le Mali (sic)

Il faut souligner que l’appareil de type AIRBUS A400M ATLAS en provenance d’Abidjan, volait dans le ciel malien sans tenir compte des interdictions du gouvernement du Mali. Cet incident a été signalé par le représentant de l’ASECNA (l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar) dans une note adressée au directeur l’Agence de l’aviation civile malienne.

Est-ce un moyen pour la France de tester la capacité de réaction de l’armée malienne ? L’avenir pourra mieux répondre à cette interrogation.

HG

Commentaires